Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                        deby-a-doha-copie-1.jpg          

                                                       Le plan secret de Mouammar Kadhafi pour quitter la Libye

  

Même si Idriss Deby refuse de l’accueillir, l’argent de Kadhafi peut lui assurer pour un moment une petite halte au Sud du pays, aux confins du lac Tchad

  

L’étau se resserre de plus en plus autour du guide de la révolution libyenne. A Tripoli, les foyers de contestation animés par les rebelles narguent les services de Mouammar Kadhafi, notamment dans les banlieues populeuses de la capitale libyenne à Tajouraa. Et ce n’est pas la seule mauvaise nouvelle pour le régime du fougueux colonel qui semble avoir beaucoup perdu de superbe ces derniers jours. Choukri Ghanem, un des piliers du système en charge du pétrole, faisait partie du pré carré du maître de Tripoli. Cette défection est un coup dur pour Mouammar Kadhafi et son clan familial qui voient leurs soutiens à l’intérieur de la Jamahiriya se réduire comme une peau de chagrin. D’après des sources bien informées à Alger, la décision du procureur de la Cour pénale internationale qui a demandé lundi aux juges de délivrer des mandats d’arrêt pour crimes contre l’humanité contre Mouammar Kadhafi, son fils Saïf Al Islam et le chef du renseignement Abdallah Al Senoussi, a fini par convaincre le guide et ses fils de quitter la Libye où ils ne seraient plus en sécurité. Ainsi, un plan aurait été échafaudé par les trois hommes pour exfiltrer Mouammar Kadhafi, dans un premier temps, vers l’oasis de Sebha. De là, le guide et une dizaine de ses fidèles se rendraient au Tchad où le chef de l’Etat libyen dispose de solides « amitiés » dans le pays. Même si Idriss Deby refuse de l’accueillir, l’argent de Kadhafi peut lui assurer pour un moment une petite halte au Sud du pays, aux confins du lac Tchad. De là, le clan du guide pourrait se rendre dans le Nord du Nigeria, peuplé de Haoussas musulmans et où plusieurs « sultans » locaux contrôlent réellement de larges parties du territoire.

 

Il faut rappeler que le Nigeria est un véritable géant démographique avec 152 millions d’habitants, 24 villes qui dépassent les 100 mille habitants et surtout un système fédéral qui a permis la constitution de pouvoirs locaux très autonomes par rapport à Abuja. D’après des sources londoniennes, un homme est déjà entré en jeu pour préparer la « fuite » de Mouammar Kadhafi. Il s’agit de Mohamed Ahmed Cherif, patron charismatique de l’Association de l’appel à l’islam (Adaawa) qui a arpenté pendant de longues années ces lointaines contrées africaines, dépensant sans compter et constituant de solides « vassalités ».

 

Cette hypothèse est prise très au sérieux par les autorités britanniques qui ont demandé au MI6 d’activer ses réseaux au Nigeria. Et si elle se confirme, le sort des autres membres du clan Kadhafi demeurera posé. Seif El Islam, Essadi et Al Moatassem auraient juré la main droite sur un coran de rester en Libye pour mener la guérilla contre tout nouveau régime qui serait installé après le départ de Kadhafi. Pour ce qui est des femmes et des enfants du clan, l’Algérie serait prête à les accueillir pendant quelques mois. Par la suite, la « famille » pourrait se rendre en Russie, où Aïcha Kadhafi dispose de propriétés dans la banlieue de Moscou. Suite à ces informations, les Américains ont décidé de renfoncer le vol des drones dans le ciel libyen afin de faire avorter toute tentative de fuite de Mouammar Kadhafi.

 

SOURCE:Ici