Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Pratiques de magie noire dans nos grandes institutions ?

 

Depuis quelques temps, il se passe des choses bizarres dans l’une des grandes institutions de la République ajoutant du grain à l’atmosphère déjà délétère qui y prévalait.

En effet, il se raconte avec insistance que certains responsables de la Cour Suprême se livrent à des pratiques occultes de magie noire dans leur bureau et ce,pendant les heures de travail.

 C’est ainsi que des intenses fumées dégageant une odeur nauséabonde ont été aperçues autour du bureau d’un Président de Chambre de la Cour Suprême. Pensant à un court-circuit, les employés ont accouru pour jouer aux pompiers mais quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils se rendirent compte de la provenance de ces fumées et des spectaculaires tentatives d’explication de l’auteur.Comme une traînée de poudre, la nouvelle atteint aussitôt le Président de l’institution.

Interrogé par sa hiérarchie, le Président de Chambre, auteur de ces pratiques, aurait répondu tout confus qu’il s’agit en l’espèce d’une opération de désenvoûtement qu’il a entrepris suite à la découverte dans son bureau  d’un fétiche maléfique lancé contre sa personne.

Qui a attenté à l’intégrité physique du Président et pour quelles raisons ? Pourquoi n’a-t-on pas pris le soin d’ouvrir une enquête judiciaire pour faire la lumière sur cette rocambolesque affaire ?

Autant de questions que ne manqueront pas de se poser les chroniqueurs des faits divers et autres  profanes en la matière que nous sommes, surtout quand ces mystères se passent dans la plus haute instance chargée de réprimer ces pratiques.

 Malheureusement, nous n’aurons aucune réponse suite au mutisme qui est de mise au lendemain de ces faits.

Au demeurant, il ya à parier que les charlatans et autres vendeurs d’illusions ont encore des beaux jours dans notre pays du moment où leurs sympathisants ont même infiltré le milieu de ceux qui sont censés les réprimer.

De plus, certaines  mauvaises langues disent n’être pas du tout étonnées de ces faits car pour elles, le Président de l’institution même serait féru de ces pratiques au point d’en faire son passe-temps favori.

Face à ces perversions maladives, on ne peut que conseiller aux illustres membres de cette institution de se départir de ces pratiques qui ne les honorent pas et de concentrer leurs  énergies au travail  pour lequel ils sont gracieusement payés.

Ainsi, notre pays ne s’en portera que mieux.

MAHADI ISSEIN KHALIL