Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby paris

Pour chasser les groupes islamiques au nord Mali, plusieurs armées africaines appuyées par la France se sont déportées récemment dans cette partie du Mali. Mais, de toutes ces armées du continent, seule celle du Tchad a su faire preuve d’un professionnalisme remarquable. Elle, qui a administré d’énormes pertes aux rangs des  mouvements terroristes. Plus loin, les forces armées tchadiennes  sont  allées jusqu’à tuer Abou Zeïd, l’un des chefs militaires de l’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi). Un décès qui a été confirmé ce dimanche  par le mouvement extrémiste. De son côté, le Tchad a perdu une trentaine d’hommes.

C’est ainsi qu’au moment où l’ONU a annoncé le déploiement  dans cette vaste zone désertique d’une mission militaire, tout le monde s’attendait à ce que cette Mission de l’Onu au Mali (Monusma) soit commandée par le Tchad. Que non ! car, l’on a été très surpris d’apprendre cette semaine que le choix a été finalement porté sur un général rwandais : le général Jean-Bosco Kazura. Cet officier supérieur rwandais qui a déjà occupé un poste similaire au Darfour soudanais.

Sur les raisons qui ont poussées les nations unis à écarter la candidature tchadienne, plusieurs spécialistes pointent du doigt l’inexpérience politique et stratégique du général Bikimo, qui était le candidat de Ndjamena. Certains ont aussi évoqué le caractère neutre du Rwanda,  qui parait quand même  loin du théâtre des hostilités.

Du côté de Ndjamena, c’est avec beaucoup de déception que les tchadiens ont appris cela. Et, au jour d’aujourd’hui, plusieurs voix s’élèvent déjà pour exiger le retour au pays des soldats tchadiens encore en poste au Mali. Sur les antennes de la Radio France Internationale cette semaine, le journaliste Abdelnasser Garboa président du Fatim (Comité de soutien aux Forces armées tchadiennes au Mali) a déploré cette ingratitude  de la communauté internationale en ces termes « Tous les Tchadiens sont très déçus de cette décision. Ils sont d’autant plus surpris que dans la chaîne de commandement, il n’y a aucun officier général tchadien » a regretté  Monsieur Garboa, avant d’ajouter : « Je pense que nos forces n’ont plus rien à faire au Mali. Elles ont libéré le Mali ; elles ont fait leur travail. Il est temps, pour nous, de rentrer ». Une attitude que partage de nombreux tchadiens.

En écartant le Tchad de la ligne de commandement de la Minusma, l’Onu vient là de méconnaitre tous les efforts qu’a consentis ce pays au nord Mali. Aussi, le Rwanda, de par son implication supposée dans le conflit à l’est de la République Démocratique du Congo,  ne semble pas être le meilleur choix.

 

Source: http://www.come4news.com/commandement-de-la-minusma-le-tchad-ridiculise-487730