Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Il est parfois difficile d'analyser les méthodes de gouvernance debyennes  selon le bon sens et la logique logique.

M Hassana Ngardignan a donné,  dans article publié le 27 janvier 2013 sous le titre Gouvernement Dadnadji : « on prend les mêmes et on recommence » , trois cas de figures qui auraient précipité le départ de Mackaye Hassane Taisso du Ministère de l'enseignement supérieur. Pourtant ce dernier  a laissé une bonne impression. Cela laisse un sentiment d'inachevé et d'injustice. Sa troisième hypothèse proposée pour expliquer ce renvoi prématuré est la bonne : la guéguerre entre les fils de Guerre, je voulais dire plutôt Guerra, les Hadjaraî quoi, en est la principale cause. En effet, la région de Guerra est la région où les ressortissants sont les plus divisés depuis leur pacification forcée par le MPS au début des années 90. Ils étaient tellement déçus par le FAN de HH et par le MPS de Bamina, ils ont perdu tous leurs repères. Leurs  « élites », au lieu de donner une orientation nationale à ces guerriers hors normes et d'une loyauté légendaire, ont semé la division au sein des hadjarais jusqu'à dans la famille. Un certain SGP de Deby en sait quelque chose. Les autres se reconnaîtront.    Ces «intellos» se sont en grande majorité rentrés dans le rang mais divisés je voulais dire dans le rang du MPS au point d'oublier certains de leurs ....  Cette division a été exacerbée par de jeunes loups de MPS ou autres partis qui ont voulu détrôner les ténors sans tenir compte des réalités tribales, ethniques et mercantiles qui sont vivaces aux abords de la Reine Mère et  plus que dans les autres régions amplifiées  à la puissance 100 sciemment ou non par le MPS. Les « vieux » ont déclaré la guerre à ciel ouvert aux jeunes impertinents mais en rang divisé en s'appuyant chacun sur son terroir. Comme vous savez au Guerra autant de villages autant de terroirs avec de langues différentes à tel point que l'arabe tchadien est le seul lien de communication et de valeur commune. Dans certains endroits, les gens ne veulent même pas parler de la culture hadjaraî.  C'est sur ce soubassement qu'un jeune brillant universitaire  hadjarai  professeur de surcroît est propulsé Ministre sous les yeux ebaillis des « vieux » sans passer par les canaux prévus, avec admiration et inquiétudes. Le Jeune naïf universitaire s'est cru incontournable, se rêve en jeune leader de Guerra. Bêtement, il  a suivi le griot de la Communication, porte parole du Gouvernement dans ses errements au point d'aller assister aux festivités et inaugurer un pseudo pont dans le Guerra fortement médiatisés et pour cause. Le griot de communication étant un Lamy fortain colonial et par ailleurs porte parole est dans son rôle et ne craint rien en termes de concurrence-terroir. Ces désinvoltures naïves du Professeur ont réveillé les vieux de leur torpeur suite aux affaires du Monsieur le Maire qui ont tétanisé les supporteurs comme les adverseurs du Premier Magistrat de la « Vitrine de l’Afrique ».  Au moment de formation du nouveau Gouvernement Dadnadji n-1, ils ont été consultés mais les vieux n'ont pas raté l'occasion de donner une leçon  à ce jeune Professeur sur la MPStologie, c'est  une science et doit être traitée comme telle tant pis pour les ignares. Les vieux MPStologues sont forts. Un proverbe que j'ai appris au Guerra disait ce qu'un vieux voit même couché, un jeune ne le voit pas même debout et un autre proverbe gandownais disait c'est dans la vielle marmite qu'on fait de délicieuse sauce. A méditer pour les jeunes premiers.

Dr  ADOUM GOUDJA, après quelques années député de Guerra à l'Assemblée Nationale en passant par la présidence de la  Haute Cour de la Justice, il revient au Ministère de l'enseignement supérieur comme un jeune premier après avoir été  le premier ministre de l'enseignement supérieur à part entière sous l’ère Deby,  il y a une quinzaine d'années. Sacré Adoum Gouja. On oublie ton passage peu  glorieux à l'époque. Nous espérons qu'avec l'âge et le titre de Alhadj, nous pouvons compter sur votre sagesse, sur vos expériences  sur votre sens de justice et de probité pour  conduire l'enseignement supérieur dans cette phase de mondialisation et concurrence. Sans rancune et bon vent.

J'ai disais plus haut qu'il est parfois difficile de suivre les méthodes de gouvernance debyennes  selon le bon sens et la logique logique. Le « Président Fondateur du MPS » nous déroute chaque jour. Il faudrait que moi aussi je m'inscrive rapidement pour suivre les cours sur la MPStologie sinon je risque de ne pas comprendre ce qui se passe dans mon pays sous la conduite éclairée du MPS et subir bêtement les conséquences. 

Gouvernement de DJIMRANGAR Joseph n-1 : L'arrivée deux anciens ministres de Nadingar m'ont impressionné et désorienté. J'ai écouté d'abord à la Radio vers 14H et je n'ai pas cru mes oreilles. Des connaisseurs de la vie politique m'ont bien confirmé ce que mes oreilles ont entendu.  J'ai abandonné mes activités marmitecales et parti voir quelques MPStologues éclairer ma lanterne. Né au Guerra, passé quelques années d'enfance dans le Ouaddai Géographique et terminé mes études secondaires chez les banas, cela aiguise la curiosité et forge un caractère de fouineur. Ce comportement énerve passablement mon épouse et certains de mes clients qui me disent vertement va faire la politique et laisse nous tranquille. Mes deux ministres ont été chassés du Gouvernement de Nadingar par la formule magique employée d'abord HH lui-même : mis fin. A l'époque, c’était un déshonneur qu'on porte comme une croix de Beteleme mais aujourd’hui mis fin ou être prisonnier de Deby est une occasion rêvée pour rebondir de plus belle. Je parle de temps en temps de HH mais ne me qualifier pas d'emblée d'un « faniste ». Qu'on veuille ou pas huit années de notre vie ont été façonnées d'une manière ou d'une autre par ce type pour nous qui avons la chance de survivre à cette expérience hautement patriotique.

D’après mes amis aux faits des principes et axiomes MPStologiques, ces deux ministres, des anciens mis fin et anciens prisonniers, ont été cooptés par les partis alliés indéfectibles du MPS et ailes arabophones et passablement djihadistes : ALNASSOUR et ALWASSAT. Avec le temps qui courre et l'intervention de l'Armée Tchadienne au Mali sous la houlette de la France et on ne sait jamais. Vous avez reconnu notre Ministre de l'Education Nationale et celui de l'Enseignement Supérieur sous NADINGAR Emmanuel. Certains MPStologues ont intervenu en leur faveur en expliquant qu'on les avait envoyés dans les poumons réactionnaires de la république (Education Nationale et Enseignement supérieur) bourés des nordistes fanistes, aigris et des sudistes nostalgiques et vindicatifs. Des qu'ils ont tenté de satisfaire leur base avec des postes de responsabilité et au passage arabiser  cette bastion des colonisés, ça a été un tollé général. Il serait judicieux de leur confier quelques ministres peu réactionnaires et ils pourront satisfaire leurs arabisants, on dit plutôt arabophones dans le langage MPStologue, pour éviter qu'ils rejoignent BOKO HARAM ou MOUJAAO, WALAHI c'est compliqué. Même au Tchad, MPStologues ont peur des pantalons raccourcis. Un des professeurs éminent spécialiste MPStologue, ( il paraît qu'il était promotionnaire de Théodore Monot, le grand spécialiste du Désert), me disait que la MPStologie est composée de plusieurs planètes qui gravitent selon des des trajectoires et des orbites complexes. C'est  comme la voie lactée. La,  j'étais dépassé par le vocabulaire et par la vision de la chose. Les leçons deviennent dures et je vous rassure qu'une fois assimilé et digéré, je viendrai vous livrer la quintessence. Un MPStologue était surpris par mon niveau de français par rapport aux tchadiens lamda, moi j'ai eu la chance d'être enseigné par les jésuites et ça laisse de traces indélébiles.  Par exemple, le père G. nous parlait de Boileau, de Lamartine. Sur ce point, j'arrive à impressionner mes amis MPStologues.

 

Mihimit imer Ibet

Un Observateur attentif de Guerra

 

Ps : Je ne suis pas un hadjarai proprement dit,

en effet,  je suis né au Guerra par accident.

C'est pourquoi tout ce qui se passe dans cette Région me passionne.

Pour une fois un Professeur dans la région j'étais fier et surtout 

dans la région de mes parents même les docteurs il faut les chercher

avec une  loupe et encore !