Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bachar Ali Souleymane : l’homme qui peut tenir la tête aux tempêtes !

 

Au Tchad, depuis l’aube de MPS, il n’est un secret pour personne : le poste très sensible du directeur de la Police Nationale a été exclusivement réservé aux hommes du clan au pouvoir et aux goranes de B.E.T. Viennent en troisième zone les Arabes et dans une moindre mesure les Sara. L’actuel ministre de défense nationale et ainsi que le chef d’Etat major de l’armée, tous deux étant originaire du Sud, l’hypothèse qu’un laoukoura à la tête de la Police Nationale est à exclure. Les Zakhawa étant devenus un mal nécessaire pour le régime d’ IDI, il faudrait à tout prix trouver un homme capable de faire face aux désastres qui touchent la société et tenir la tête aux tempêtes du moment.

 

Bachar Ali Souleymane, le tout nouveau DG de la police n’est pas un inconnu. Originaire de Barh-El-Ghazel, c’est un cadre probe aux mains propres qui a su s’imposer et imposer l’autorité de l’Etat par la force de son caractère. Lauréat de l’ENAM (Ecole Nationale de l’Administration et de la Magistrature) et non l’ENAM d’aujourd’hui (Ecole Nationale des Ânes et des Mulets), il est passé sous drapeau et a occupé des hautes fonctions stratégiques (sous-préfet, préfet, député...).

Mais d’où vient donc l’accusation selon laquelle c’est un civil à la tête de la Police ? Nait-on policier ? Qui a fait ses études dans une Université prestigieuse de police ?

 

A tous ceux qui pensent qu’on ne peut pas tester un flic avec la boulimie de détraction mais il faut juger le maçon au pied du mur, je leur dis l’assurance ……………d’un assureur moderne !

 

Ousmane Ahmat Kosseï, Assureur