Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                
M.Abdelmanane Khattab, opposant tchadien
à Paris-France.     

 Mission impossible au sein de l’UFR


Il est vrai que l’UFR, avec Timan Erdimi à sa tête comme leader,  traverse une période de  morosité, de léthargie, d’incertitude  et de désespoir absolu. 

Le malaise au sein de l’UFR, s’aggrave et  se pérennise, de plus les violences gouvernementales sur le terrain augmentent.


Les milices de Deby  et leurs auxiliaires, la bande armée du Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE), multiplient les attaques contre les populations  civiles, avec toujours le même objectif : tuer, terroriser, persécuter et ainsi poursuivre l’épuration ethnique.


Idriss Deby qui se sert de l’argent du contribuable tchadien, a acquis des moyens militaires non conventionnels pour réprimer dans le sang des populations désarmées,  en plongeant tout le pays  dans un paupérisme choquant et absolu,  un peuple qui meurt de faim et de soif, privé des besoins vitaux.
 


En dépit de cela, ce  régime criminel et honteux du Général  Idriss Deby Itno, ose se présenter comme partisan de la paix devant la communauté internationale, et celle-ci donne malheureusement l’impression toujours  de le croire dans ses absurdités.


Le pouvoir du dictateur tchadien Idriss Deby, organise ces derniers jours des opérations meurtrières en sous-main, dont il rejette la responsabilité sur les groupes armés rebelles de l’est hostiles à son règne.

 Ainsi au moment où  tous les observateurs les plus sérieux sur la crise tchadienne sont d’avis et désignent le gouvernement tchadien  comme responsable sur les différents  cas des humanitaires enlevés,  il y a quelques semaines, cela est un exemple édifiant, que ce même régime terroriste continue à nier comme d’habitude sa responsabilité.

En outre, au sein de l’UFR, voila ce qu’on peut dire : « chasser, le naturel revient au galop. »


Timan Erdimi, nous exhibe petit à petit son vrai visage, quatre (4) combattants de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement Fondamentale (UFDD-F),  membre de la faction d’Abdelwahid Abou,  ont été abattus la semaine passée par les hommes de Timan Erdemi, un tel crime odieux perpétré par des criminels au sein de l’UFR, aurait ainsi des conséquences dramatiques, et  que le responsable de ces actes doivent nécessairement être châtiés quelle que soit leurs appartenance. Il ne saurait y avoir de justice tant que les pires des crimes, à savoir les criminels, restent impunis.

Quand à vous,  autres leaders, les vendeurs des illusions et les opportunistes, autres poltrons vous nous avez  montré aussi votre  pusillanimité inattendue, auriez vous le courage de dire un Non catégorique  à Timan, de dénoncer ses actes et de l’obliger à démissionner de son poste ou bien exiger de lui,  la tenue d’un congrès pour qu’il s’explique ?


Comment–expliquez-vous que certains leaders, restent figés d’accepter eux-mêmes que seul Timan qui serait capable de diriger la principale coalition armée qu’est l’UFR ?


Pourtant, il y en existe autant des cadres  civiles, politiques et militaires compétents,
qui, en un laps du temps à la tête de la rébellion, seront à mesure de nous débarrasser de ce régime de Deby et avec lui tous ses acolytes.

 

Il est insupportable que, nous nous taisions en tant Compatriotes et frères de ces victimes innocentes qui ont disparu dans cette circonstance tragique et obscure et sans que ceux qui enfreignent les lois et les assassins ne soient châtiés.


Nous condamnons énergiquement et sans réserve,  un tel crime crapuleux  redoublé de la part des hommes aux moralités douteuses au sein de l’UFR,  dont nous ne sommes plus sûrs s’ils feront mieux que Deby,  une fois arrivés au pouvoir.

Cette situation, nous pousse à nous interroger : Pourquoi et pour qui meurent des jeunes résistants, pour défendre des personnes  sans foi et sans valeurs morales ? Et ce n’est pas encore une erreur  historique  de notre part de suivre une copie de Deby la plus dangereuse que l'original ?


Dans le chapitre de la mauvaise gouvernance politique dans le pays, il va s’en dire, que l’on  ne peut passer sous silence
au jour d'aujourd'hui, la corruption et la concussion institutionnalisées qui élisent domicile partout sur le territoire et devient le langage officiel.


A la présidence de la république, au niveau des ministères, des mairies,  ou autres
services publics votre dossier n'avance pas selon les régles qui régissent l’administration publique, si vous n'y posez pas une pierre très lourde. Déjà la soif démesurée du gain facile de certains officiels, a transformé le pays en une plaque tournante, de détournements de deniers publics.


La preuve est là, avec le redoutable scandale qui secoue l'éducation nationale, de hautes personnalités sont éclaboussées  à leurs descendances ou proches par influence ou à coup de pièces sonnantes et trébuchantes. 


A la fonction publique, le recrutement se fait par complaisance et par tête d’individu, des gens sans qualification sont destinés à enseigner des matières dont ils n'ont ni le niveau ni les compétences.

 

Bonne fête de l’AID Al Adha Almubarack à tous.
 Abdelmanane Khatab