Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

aht-yacoub.jpgDebat Inter Tchadien 029

M.Ahmat Yacoub et Mahamat kébir.

Selon nos radas perchés à l’entrée de l’Ambassade du Tchad à Paris (France) rue des belle feuilles, M.Ahmat Yacoub Dabio, conseiller à la « médiature », serait arrivé en mission commandée en France pour débaucher M.Mahamat Ahmat  Kébir, journaliste, ancien rédacteur en chef d’Alwihda et représentant en Europe de l’UFCD (Union des Forces pour le Changement et la Démocratie (UFCD), branche armée de l’est , opposée au pouvoir  autocratique d’Idriss Deby au Tchad.

 

Ceci dit, nos sources, qui surveillent  et nous renseignent régulièrement sur les activités souterraines de certains membres de l’opposition tchadienne exilée dans l’ hexagone, elles rapportent à avoir pris connaissance des tractations visant à ramener au bercail, M.Mahamat Kébir, à l’aide d’une négociation séparée à l’instar de celle du Général Abde-Aziz Koulamallah, qui, lassé d’exil, a jeté l’éponge.

 

Connaissant bien les deux hommes, nous sommes guère surpris d’un tel résultat.

 

Toutefois, nous déplorons que le militantisme actif et engagé de M.Kébir aux côtés de l’opposition armée depuis plusieurs années, n’aboutisse à un simple ralliement à un régime qu’il à travers ses écrits, dénoncé, vilipendé de tort et à travers, aussi bien sur Ialtchad-presse que sur Alwihda pour finir par se plier.

 

Le débauchage, ce dernier temps, dans les rangs de l’opposition, résulte certes de la déconvenue que rencontre celle-ci, mais dans le cas d’espèce de Kébir par Yacoub, n’obéit point à la moindre règle des valeurs morales d’un homme qui a cru à ses idéaux dans la lutte pour l’émancipation de son peuple.

 

M. Kébir dont, on peut se souvenir, accusait le régime tchadien d’extermination de ses parents du Ouaddaï, lors des massacres massifs de Nindjilum où des ressortissants de cette localité, ont été mitraillés par les forces fidèles à Idriss Deby. Ce qui a poussé aujoud’hui, l’insurrection des cadres politiques et militaires de la région, ayant pris les armes pour réclamer justice aux leurs.

 

Il est vrai que depuis son ralliement, M.Ahmat Yacoub Dabio,a retrouvé sa légendaire passion et vocation, qui sont celle de manipuler de l’intérieur ou de l’extérieur les esprits  les moins avertis de la situation au Tchad, pour aider Idriss Deby, auteur des crimes abominables d’assoir son régime et de régner à vie sur une nation totalement opprimée.

 

Mais où nous mènent-elles ces pratiques de haute trahison, qui conduisent à réconforter un pouvoir décrié par son propre peuple ?

 

Que Ahmat Yacoub Dabio laisse à Mahomed  Kébir de faire un choix judicieux que de l’entraîner dans un traquenard où l’issue risquerait de lui être périlleuse.

 

Que Kébir évalue la gravité de son engagement et les conséquences qui en découleront d’un ralliement irrégulier.

 

Nous sommes pas opposés aux ralliements de telle ou telle personne, mais, que cela fasse dans la règle de l’art et reste dans le cadre d’une position initialement défendue par les uns ou les autres.

C’est en effet, un peu ça notre inquiétude devant les négociations en aparté menées par le conseiller à la  « médiature » Ahmat Yacoub, dont le rôle est devenu essentiel pour la survie du régime en place.

 

Mais, il y a de dire que le ralliement de Kébir seul, ne change en rien dans la lutte que mène chaque citoyen tchadien à son niveau où qu’il se trouve. Car, Ahmat Yacoub lui-même en sait que quelque chose, puisque depuis son retour au bercail, la lutte au plan médiatique continue et que le défit est relevé à tout les niveaux.

 

Il faut que les gens reviennent à la raison et accomplissent leurs missions ou devoir avec loyauté et honnêteté.

 

On n’en veut  pas à toute personne qui change de veste, mais que ce choix se fasse dans une orthodoxie qui rime avec les principes élémentaires des négociations.

Pour notre part, nous estimons qu’il faut encourager des négociations globales en lieu et place des négociations solitaires.

 

Que le peuple tchadien se ressaisisse et sorte du fatalisme pour affronter l’adversaire  qu’est Idriss Deby dont le pouvoir reste à nos yeux, toujours fragile et précaire.

 

 

La rédaction du blog de makaila