Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

015072009150131000000capture10.jpgArrivée au pouvoir par les armes et demeure toujours par les mêmes moyens en défiant presque tout le monde. Avec l’appui d’Abbas Koty, Maldoum Bada, Djibrine Dasser, Ousmane Game et bien autres, Deby est devenu le maître du Tchad, mais ces derniers sont éliminés un à un dont le dernier se trouve actuellement en prison. En moins de 5 ans le stratège soldat hors classe et Général de corps d’armées, IDI s’est très rapidement débarrassé de tous ces hommes de valeur et déterminés pour le changement du tyran Habré. Ils méritent d’être immortalisés mais ils étaient malheureusement martyrisés. Aujourd’hui, Deby s’entoure de bouffons, Adoum Younousmi, Ahmat Bachir, Bichara Issa, Abdraman Moussa etc…. qui ne connaissent rien de la lutte armée, ou de la gestion de  la chose publique, ce ne sont que des purs arrivistes, des opportunistes de tout bord. Travailler avec Deby, égal accepté d’être humilier à tout moment et en toute circonstance (Bichara Issa est mis à l’épreuve, on verra comment il va se prendre, car avec Deby démission où mécontentement est égal rébellion).

 

A ses débuts, Deby était attentif aux conciliabules et écoutait beaucoup les conseils des sages (il apprenait l’administration et la gestion des affaires de l'Etat), par contre dès sa première élection, l’altruiste (IDI) a du changer et tourna à plus de 180 degré. Il se fait un entourage malléable, menteur, courtisan, complimenteur et applaudisseur. C’est pourquoi, il fait d’eux ce qu’il veut. Personne ne peut lever le petit doigt, c’est incroyable, mais vrai !


C’est ça, le Tchad de Deby. Un pays dépourvu d’une armée véritablement républicaine et digne de ce nom, avec un nombre pléthorique des généraux (plus de 250 alors que le Cameroun en compte moins de 50) de sur quoi à 80% analphabètes, plus de 380 conseillers à la Présidence, plus de 450 anciens ministres en moins de vingt ans, douze Premiers Ministres. Les PM et anciens ministres se sont d’ailleurs mobilisés pour former une Association de Défense d’Honneur Personnel (ADHP), dont son siège est fixé dans les rues de N’djamena, quelle aberration. Qu’est ce qui pousse Deby à ces genres d’affaires, est-ce qu’il se trombe d’hommes, ou bien qu’il a une mauvaise perception des hommes, ou encore il ne trouve pas les plus compétents, ou bien pour lui, géré un pays, c’est signé inlassablement et quotidiennement des décrets. La réponse a été une fois mentionnée par notre vieux Darkada, Deby n'est content que quand il humilie une personne ou un clan, c'est ce que nous vivons tristement dans le pays des Sao.


Un sage disait de ce régime très tôt en 1994, le pays est entre les mains d’un vulgaire, il sera difficile de le déraciner, et pour en arriver, il n y a que deux alternatives, soit une révolution de palais, soit un soulèvement populaire. Pour la première alternative, on peut dire qu’elle a échoué déjà avec l’action du 16 mai 2004, par contre pour ce qui est du soulèvement populaire, il faudrait attendre peut être un siècle. A mon humble avis, Dieu le tout puissant, nous sauvera incha-allah par une nième alternative.


Où va ainsi et tumultueusement le pays des Sao aux yeux de ceux qui s’intéressent aux problèmes droits de l’homme, de la démocratie et de la bonne gouvernance. Peut être que le Tchad est différent de l’Irak et de la Côte d’Ivoire, certainement vers un chao total. Je doigte par là en premier lieu « Human Rights Watch ».
         

Ecrit par :

Ahamat Mahamat Djabora