Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Lettre ouverte sur le Tchad - La communauté interationale se trompe en considérant le présdent Idriss Deby comme gage d'une stabilité sous-régionale face aux menaces terroristes//

Géo-localisation

Publié par Mak

omar-el-bechir-soudan_410.jpgLa justice internationale ajoute cette charge au mandat d'arrêt lancé contre le président soudanais en mars 2009.

 

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont ajouté le génocide aux charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité figurant déjà dans le mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir, selon un jugement publié lundi.  

La CPI avait émis son mandat d'arrêt en mars 2009, le premier mandat d'arrêt contre un chef d'Etat... Mais n'avait pas retenu l'accusation de génocide.  

Le procureur de la CPI avait accusé Omar el-Béchir de génocide, mais, selon la porte-parole, "les éléments présentés par l'accusation (...) ne fournissaient pas de motifs raisonnables de croire que le gouvernement soudanais a agi dans l'intention spécifique de détruire, en tout ou partie, les groupes (ethniques) four, zaghawa et massalit."  

Malgré ce mandat d'arrêt, le président soudanais n'a pas cessé de voyager à l'étranger, défiant constamment la justice internationale.

Source: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/omar-el-bechir-sous-mandat-d-arret-pour-genocide_905834.html