Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

presse.JPG

 

A l’aide d’un appareil judiciaire répressif connu pour son manque d’indépendance , les autorités tchadiennes ont réussi à étouffer le mouvement de résistance et de soutien  développé par les journalistes locaux et étrangers pour venir en aide à Jean Claude Nékim, Directeur de publication de Ndjaména-Bi-Hebdo.

Aujourd’hui, ces mêmes autorités tchadiennes ne renoncent pas non  dans leur farouche volonté de verrouiller  à l’opinion publique nationale l’information  de la presse en ligne gérée par des journalistes indépendants et des citoyens tchadiens en exil.


Selon des informations qui nous parviennent, le régime d’Idriss Deby cherche à tout prix à bloquer  au Tchad l’accès aux sites et blogs qui dérangent son pouvoir à travers des dénonciations et des prises de positions politiques engagées.


En été dernier, Reporters Sans Frontière (RSF) a interpellé à Paris, M.Hassan Sylla Ben Bakary sur les rumeurs qui font de la volonté des autorités tchadiennes à fermer le blog de makaila qui émet à partir de l’étranger. Ce dernier avait rassuré en son temps, la délégation de Reporters Sans Frontière (RSF) venue le rencontrer que : « aucun journaliste n’est dans la ligne de mire du Gouvernement ».


Mais quelques mois seulement, ses propos ont été démenti s par son collègue Abdoulaye Fadoul Sabre, ministre  de la justice, pour avoir condamné lourdement Nékim et interdit la publication et diffusion du JJ(Journal des Journaux).

Ces mêmes rumeurs  qui refont surface, montrent la détermination  du pouvoir d’Idriss Deby de réduire à néant la liberté d’information sur toutes ses formes au Tchad.


La rédaction du blog de makaila