Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nous venons par cet écrit apporter une  modeste réflexion au redressement de notre pays. En effet, notre pays est certes un jeune Etat au passé douloureux. Maintenant, il cherche malgré tout, à faire sortir sa tète de l’eau, ni était la mauvaise volonté de certains.

Dans tout le cas, le pays a besoin fort bien des visions et pour quoi pas des visionnaires armés des bonnes volontés parmi les tètes pensantes de notre pays. Loin de mettre en cause la vision politique de nos dirigeants, nous sommes  convaincus qu’elle est résultante d’une politique taillée sur mesure.

Mais malheureusement, ces denrées rares « intellectuels et non semi lettrés » soit n’ont pas le moyen de leur travail, soit sont mal employées ou mal exploitées. Nous en voulons  pour preuve, le cas de DG de l’office national des examens et concours du supérieur (ONECS). Ce professeur est un homme  non seulement jeune avec une mémoire fraiche (ayant  conduit à la découverte de fameux TOUMAI), mais aussi engagé. Une telle personne, mérite qu’on lui garantit les moyens nécessaires de son travail pour explorer d’autres trésors que contient notre sous sol, contribuant ainsi à l’essor  socio-économique de notre pays.

Que constatons-nous aujourd’hui. On l’a placé comme DG de l’ONECS pour gérer les diplômes des bacheliers….(sans manquer de considération à ces derniers), alors qu’il y a des milieux qui peuvent assurer ou assumer ce poste, nous voulons parler des administrateurs titrés qui sont çà et  là.

Pour nous, si ce PROF est capable de nous dire d’où on vient, il est à même de nous situer la quantité de source de notre pétrole et prévenir de certains événements fâcheux liés à ce sujet. Tout comme il peut user de sa maestria pour former la jeunesse dans son domaine ou tout autre, quand on sait que les sciences quelles qu’elles soient, ont les mêmes racines.

Jeunes intellectuels tchadiens, les scientifiques en particulier. Nous n’avons pas de courant (électricité), mais que faisons de cette chaleur (soleil) et de ce vent. Nous avons des cours d’eau  à suffisance, mais nous sommes constamment menacés par la famine. On a des bétails à exporter sur pied …la liste est loin d’être exhaustive.

Nous vous prions chers parents…, on a assez gaspillé nos ressources financières dans des conditions malsaines, faute des personnes biens éclairées j’en suis sur. Mais de grâce, utilisons rationnellement  nos ressources humaines pour éviter le KO économique dans l’avenir. L’histoire de la république sœur GABON est révélateur.

Mes chers compatriotes, ne soyons des con-patriotes, le pays nous interpelle.

Abba  M. jean  claude