Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

060322chad_esercito.jpg

Nous avons lu par-ci par-là que le Tchad va envoyer des troupes au Nord Mali pour combattre les islamistes et le MNLA.

Dans cette zone devenue un mystère,  chacun des groupes veut instaurer sa loi selon son gout.

Le monde fait face actuellement a un problème plus que complexe  à gérer dans un laps de temps comme ont prédis certaines langues.  Il faut aussi comprendre que les islamistes sont généralement des gens très expérimentés et  rusés. Ils ont une stratégie qu’eux seuls détiennent le secret.  Même s’ils ont profité du conflit libyen pour s’emparer des armes, ils ne pourront pas faire face au monde et ne dureront  pas assez longtemps pour céder. Tout le monde le sait. Une guerre n’est jamais terminée chez les islamistes. Les attentats suicides, a la voiture piégés, des immeubles, des routes … sont leur derniers recourt et c’est les plus redouté, cruel et incontrôlable. Personne n’est dupe pour prendre un risque pareil d’envoyer des troupes directement.

Le nord Mali est très stratégique pour les Islamistes et d’ailleurs ce n’est pas hier que cette partie du Mali est occupée par les islamistes. Bien avant Aqmi est la.  

Tous les protagonistes cherchent par tous les sacrifices rester le plus longtemps possible dans cette zone et régner. Depuis la disparition d’Oussama  Ben Laden de la scène, les islamistes ne trouvent pas un refuge et ne se sont pas stabilisés pour mener à bien et de manière forte leur opération et propager leur doctrine. Ils sont affaiblis en Afghanistan par  l’armée américaine, les Shebab en Somalie ne se retrouvent plus depuis leur déculottée causée  par l’armée Somalienne. Alors le Nord Mali est propice pour les Islamistes et ne comptent pas quitter maintenant.

Pour les déloger rapidement, il faut nécessairement une intervention. La Communauté International est  hésitante pour intervenir, l’Union Européenne ne veut pas prendre le risque. Les Etats - Unis ont d’autre chats à fouetter, l’ONU ne veut pas faire le premier pas, L’OTAN  est entrain de panser ses plaies encore béantes a cause de la guerre en Libye. Et la CEDEAO non plus n’est pas habituée à ces genres des jeux.

Alors pour trouver une solution à ce problème, tout le monde se tourne vers le Tchad pays des guerres qui ignore certainement les conséquences désastreuses de cette vilaine guerre qui se dessine à l’horizon.

Le Tchad est prêt pour participer si on lui fait la demande, selon son Président Idriss Deby.  

L’envoi de des troupes au Mali est un risque majeur pour ce pays.

Mais nous sommes confrontés actuellement à un dilemme :

D’un coté, la plupart des tchadiens que ca soit a l’étranger ou a l’intérieur commencent déjà à protester  contre cette volonté d’envoi des troupes. Certes c’est un danger énorme qui guète le Tchad. Un trou tres grand est entrain de s’ouvrir pour laisser passer le terrorisme dans notre pays coup sur. Tout le monde le sait. Boko Haram est déjà présent au Mali et prête main forte pour aider ses frères. Et si jamais le Tchad envoi des troupes au Mali, Boko Haram va se venger de manière atroce. Comprenez que le Nigeria est un pays voisin du Tchad.

De l’autre coté, les Militaires sont très enthousiasmés et très fiers pour aller au Mali peu importe les risques. Les Militaires sont actuellement en masse dans la capitale Tchadienne pour réclamer leur solde. Mais ca tarde à tomber. Tous en uniformes, de toute les couleurs. Faites le tour dans la ville et vous constatez vous-même la chose. Des que vous faites votre entrée au Camps militaire, vous verrez certains sont couchés a même le sol. Nous sommes la depuis des jours, nous n’avons pas de famille ici, et on ne veut pas nous donner notre argent. Peste un militaire.  Mais il parait que d’ici demain on aura notre argent. Lance un autre bien installé et qui a l’air sur d’avoir son argent demain.

On ne prend pas le Ramadan, on n’a rien pour manger ici. Cris un jeune de la trentaine bien porté sa tenue militaire et qui a l’air nerveux.

Face à cette situation, Les militaires n’ont qu’un seul mot aux lèvres. ALLER AU MALI, c’est une porte de sortie pour nous de la souffrance. ALLER AU MALI, point barre. C’est la joie pour nous etc.  Quand nous seront au Mali on pourra envoyer au moins des sous à nos familles. Prions Dieu pour aller au Mali répète un autre  un peu moins jeune que les autres.

Alors, même si l’envoi parait pour certains un risque, et un danger pour le Tchad,  le militaire eux, ils sont content et prêts pour aller. C’est la réussite pour eux en quelque sorte.

Trouvons une solution

 

 

 

      NYSMY  SAMOURAI