Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

  debytchad-copie-1.jpg

A monsieur le Président de la République
BOKHIT HACHIM


Pour une fois vous avez écouté le cri de cœur des enseignants-chercheurs en faisant partir AHMED DJIDDA MAHAMAT, le piètre des ministres qu’on ait eu. Cette piètre performance de la horde des ministres qui ont défilé au ministère de l’Enseignement Supérieur a commencé par Alfaroukh qui a nommé des responsables aigris, incompétents et incapables. Quant à Ahmed Taboye, il était un ministre manipulé par le Réseau que les uns et les autres ont nommé la vipère. Heureusement que vous avez créé la Commission Cobra qui est venu détruire la vipère. Ahmed Djidda Mahamat était un minable ministre. Il est venu se servir plutôt que servir. Il n’a nommé aux postes de responsabilité dans son département que ses frères, ses amis et les militants de son parti. Comble de médiocrité, il a décrété des doctorats aux arabisants qu’il nomme dans des postes de responsabilité, alors que le doctorat se mérite. Il a banalisé le grade universitaire de sorte qu e n’importe qui s’arroge le grade de Professeur. Comble de facilité.


L’Enseignement Supérieur n’est pas un ministère où il faut placer un aigri. Pour se maintenir, celui-ci tentera toujours de faire du mal à ses collègues comme AHMED TABOYE l’avait fait en traitant ses collègues de nains de jardins et des rebelles. Sachez que celui-là ne pourra plus mettre les pieds à la Faculté. Ce qui veut dire qu’il n’enseigne pas. Or pour mériter les maigres primes d’enseignant-chercheur il faut forcément enseigner. Lui a honte d’y mettre les pieds. Doit-il gagner les primes ?


Il est vrai que vous venez de nommer un Maître de Conférences en la personne de MAKAYE HASSANE TAISSO. Nous lui souhaitons bonne chance. Malheureusement c’est le griot, le perroquet du Réseau. Il avait brillé par un très mauvais comportement à l’égard de ses collègues. Ce sont ces gens qu’il n’aime pas qu’il sera obligé de servir. Pourra-t-il se dépasser ? En tout cas, s’il s’entête avec un tel comportement, nous l’assurons qu’il ne fera pas long feu. Nous l’aiderons à partir.