Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ali-20younger-1-.JPG

 

Professeur Ali Souleymane, Mahamat Aboubakar Ali alias Abbazéne, son épouse Fatimé Abakar Adoum  et leur oncle Moussa Seid annoncent avec un intense accablement et une profonde consternation le trépas fortuit de leur très jeune et tendre cousine, nièce et sœur Wahad Mahamat Senoussi  survenu le vingt-quatre  Avril courant en Arabie Saoudite. L’unique fille de sa mère et de son père, Wahad,  forcée par le vouloir de l’Omniscient et de l’Omniprésent, prit son céleste, glorieux et éternel  congé de nous tous et des êtres qui lui sont les plus chers et, dorénavant, demeureront à jamais, marqués par le sceau d’une inconsolable affliction. Elle était à la fleur de sa jeunesse ! Pour ainsi dire qu’elle n’avait que seize frivoles années. Eh bien ! C’était son destin ! Même si celui-là  aura à turlupiner une kyrielle d’âmes sur terre et faire la volupté des commissionnaires divins au ciel. Oh  sœur et cousine ! Tes paupières se sont éternellement refermées et tes lèvres indéfiniment aphones ; laissant derrière elles une mère et père médusés, des frères, oncles tantes cousines et cousins désorientés et ébranlés. Pourtant, ceci ne m’empêche point de transmettre la douloureuse, triste et lugubre nouvelle de ton céleste voyage à nos pères, mères, oncles, tantes parents, amis, neveux, nièces, cousines, cousins et accointances  de Ndjamena et/ou de partout d’Ici- bas:

Il s’agit de :

Alhadj Adoum Souleymane, Alhadj Mahamat Nour Abderamane communément connu sous le nom de Commandant Annour,  Président Lool Mahamat Choua, Président Alahou Taher, Madame Alahou Taher née Hadjé Zahra Adoum Chouka, Malloum Abakar Adoum Chouka, Moustapha Adoum Chouka, Mbodou Adji Malloumi, le Ministre du Commerce Mahamat Alahou Taher, Béchir Alahou Taher dit Papa, Fatimé Alahou Taher , BéchirAlahouTaher dit kourouMally, Alhadj Ousmane Hassane dit Bangui, Alhadj Abakar Mahamat Tidey, Alhadj Adoum Tidjani Bogolé,Le sultan du Canton ToundjourAlhadjSounni, Abderamane, Alhadj Issa Abderamane Bongorey, Alhadj Abdallah, Alhadj Ali Brahim dit Tchombé,  Moussa Abdoulaye Ketiri, Alhadj Choucou Maya, AlhadjDjibert dit Mr. Le Maire, Alhadj Adoum Leyni, Hadjé Zahra Leyndow, Alhadj Adoum Haddad, Alhadj Mahamat Abdallah dit HaKi est ses enfants Moussa Mahamat Abdallah et Ali Mahamat Abdallah, le procureur de la républiqueAhmatFadjakHagrey, Alhadj Abderamane Hisseini, Alhadj Abderamane dit Koré,  Colonel Abderamane Mahamat Seid dit Abba, Hadjé Soumaya Souleymane, Haoua Adoum Souleymane, Achta Adoum souleymane, Kaltouma Adoum Souleymane, Halimé Adoum Souleymane, Zahra Adoum  Souleymane, Naiima Adoum Souleymane, Cheikh Ahmat Adoum Souleymane, Alhadj Aboubakar Ali, Conseiller Brahim Adoum Wachoun, Ministre Abakar Mallah Moussa,  Ministre Mahamat Nour Mallaye, Ambassadeur Mouli Seid, DG Mahamat Moctar Ali Nanaye, Alhadj Taher Ali Nanaye,  SG. Djadda Ali Nanaye, Zahra Mahamat Issa, Mariam Mahamat Issa, Issa Mahamat Issa, Zeneba  Mahamat Issa, Ancien AbbaMalloumi dit Leguène, Alhadj Ali AGuidKallaye, Alhadj Mahamat youssouf,AlhadjAbbaAdoumi(tous les trois speakers a la RNT), Docteur Baba Mallaye, Goni Mallaye, Dr. Fadil Mallaye tous à Ndjamena. Cet avis s’adresse également à tous nos parents de Mao, Douwoul, Yougoum,Tchiri, Telelenka, Tefidouroussou,Diletagam, Djinanka et de lomporom. Particulièrement  aux personnalités et personnes dont les noms cités ci-après:

Sa Bénédiction et sa Majesté Sultan du Kanem  AlhadjMoustapha Alifa Ali Moustapha Ali ZezertyDjourab, Yourouma Ahmed Fadjak Moustapha Ali Zezerty , Maïna Mbodou ADJI Moustapha Ali zerty, Maïna AlhadjBokor Moustapha Ali Zezerty, Maïna Alhadj Moustapha Alifa Ali Zezerty Alias Kimè,Maïna Mallah Alifa Ali Zezerty, Maïna Moussa Alifa Ali Zezerty,Maïna Mahamat Lamine Abakar Moustapha Ali Zezerty, Maïna Djidda Mbodou Adji Moustapha Zezerty, MaïnaMahamat Ahmat Fadjak Moustapha Ali Zezerty, MaïnaAlhadjTchoussy Moustapha AliZezerty alias Elect, Mahamat Sokoto Batran, Moustapha Maïwarou, Mahamat FougouDjadaye, MbodouFougouDjaddaye, Mahamat AffounoTchariDjorma, Ali TchariDjorma, kadjo Mallaye tous a Mao.  Le Sultan de Tchiri Ahmed Fougoumi et ses sujets àTchiri, à tous les Tcharara où qu’ils se trouvent sans perdre de vue ceux qui résident àYougoum.

Que nos grands-parents, oncles et cousins les Dougla se sentent intimement concernés par cette perte on ne peut plus irréversible. Nous pensons à juste titre à :

Mahamat DrichiKedelaye, Ali kedelaye, Ahmed Gonikedelaye, Adoum ordo djabikedelaye qui se trouveraient à Lomporom ou à Telelenka et Souleymane AbbaChouami au Canada.

En définitive, cette annonce s’adresse également aux frères et amis résidant au Canada. Entre autres : Monsieur et Madame Adoum Mahamat Issa, Ahmat Mahamat Alhadji et son épouse Sadia Hassane, Abdel-Rahim HisseiniHassane et sa conjointe AchéHassaneLawane, Moussa Ahmat et son épouse Naiima Mahamat Nour, Monsieur et Madame DoubaAdamou, AhmatTadjadine Biribo,Mahamat Nour Ahmat Oumar dit Castro tous à Montreal, M. MallahAllahou à Gatineau,BéchirHisseinHabre et son épouseHaouaInoua à Ottawa,Ahmat Ousmane ,Maïna Abakar Moustapha Ali Zezerty et Cheik Ali Mahamat Seidà Calgary, Monsieur et Madame Moustapha Saboune à Québec City, Mahamat Moussa Adoum, Brahim Adam et Moussa Abakar Adam à Sudbury, Mahamat Aboubakar Siddickà Port Dover, Hassane Moustapha et Son épouseMahkamaà Hamilton, enfin, Moustapha Mahamat Seid à Toronto. A tous nos amis et frères vivant en France. Notamment Dr. Brahim Oumar Haroun et Madame Mouna Oumarà Orléans, Monsieur et Madame Adoum Djibrine Haroun,  Monsieur et Madame Mahamat Attia, Monsieur et Mahamat Kosso, Mahamat Saleh Djibrine Haroun tous a Nancy. Que tous ceux et celles qui, par inadvertance ou mégarde de notre part, ne voient pas leurs noms dans cette missive nécrologique trouvent l’expression de nos excuses les plus sincères. Par la même occasion nous présentons nos condoléances les plus loyales et les plus émues au père et la mère  de la défunte : Alhadj Mahamat Senoussi et Hadjé Zahra Seid,  à son frère ainé Batran Mahamat Senoussi, à ses tantes : Hadjé Binti Seid, Hadjé Fatimé Choucou Seid et tous les parents de l’Arabie Saoudite éprouvés par l’extinction subite de la jeunette Wahad Mahamat Senoussi.

Dieu a donné, Dieu a repris. Nous invoquons Allah Le Tout-Puissant afin de lui ouvrir les portes de son Incommensurable et Magnifique Royaume des cieux et faire d’elle l’invitée d’honneur de Son Merveilleux Paradis.

Professeur Ali Souleymane

gkambi@yahoo.fr