Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-18

 

LETTRE OUVERTE


Le 27 et 28 août 2012 en recevant les élites du Grand Mayo- Kebbi, tous les propos tenus par le Chef de l’Etat, prônait l’Unité, la Concorde, la Cohésion, l’Intérêt de la Région et la Paix.

C’est à juste dessein que le Président de la République a réitéré lors de son Grand meeting le 28 avril 2012 les mêmes propos. A nous les ressortissants de cette région de saisir ce message pour nous entendre et unir dans l’intérêt de nos parents et du développement  de la Région.

Après cette rencontre, l’idéal aurait voulu  qu’une  grande rencontre réunion de concertation de  d’évaluation ait eu lieu au préalable avant de procéder à la mise sur pied d’une structure par consensus en tenant compte de toutes les sensibilités de la région. Mais que constate- t-on ? Un membre du Gouvernement,  ressortissants  du département Lac Léré Me Jean-Bernard  PADARE  s’est cru seul  investi  d’un quelconque pouvoir et, de son chef a désigné des personnes dont la liste figure sur un  papier sans en tête sans date, membres de ce qu’il appelle « Comité de Suivi des promesses du Chef de l’Etat à Léré ». Comme le ridicule ne tue plus, Me Jean Bernard PADARE s’autoproclame le Coordonateur Général de ce Comité.

Il, est déplorable de relever qu’une structure de cette importance ne se constitue isolement et surcroît par un individu  qui s’autoproclame Coordonateur Général faisant fi de toutes bonnes manières et  l’élégance d’usage dans ce genre de situation.

Il sied de faire observer qu’avant la visite du chef de l’Etat, le même procédé avait été servi à la surprise de tous les ressortissants de la région en publiant une décision dans laquelle la même personne s’est autoproclamée Président du Comité  d’Organisation de la visite officielle du Président de la république à Léré ; alors que par le passé cale se faisait par un arrêté signé par le premier Ministre, Chef du Gouvernement.  Tout cela fait désordre dans la République. Il est temps, grand temps que cela cesse et que tout le monde se conforme aux lois et règlements de la République. Que l’on cesse de semer la zizanie et surtout de contredire le Chef de l’Etat qui prône la cohésion, l’unité et la paix.

On est fondé à s’interroger sur les desseins inavoués de cette option unilatéraliste de Monsieur le Ministre Jean-Bernard PADARE. Cette démarche méprisante et insultante ne peut indéfiniment continuer. La désunion souhaitée est suicidaire,  improductive et dévastatrice pour le développement de la région. A LERE TOUT LE GRAND MK était là ; pourquoi écarter ce beau monde au profit de ses copains et coquins du Lac Léré.

Déjà, que les marchés des infrastructures promis par le Chef d l’Etat sont attribués à ses amis et lui-même (son entreprise connus dit-on sans qu’on ne sache sue quelles bases !!

Le principe de mettre  sur pied une structure de suivi de la promesse du chef de l’Etat à Léré  est accepté par tout le monde mais cela doit se faire après Une large concertation du Grand MK  d’une part et d’autre part associer les ressortissants de chef lieu de la Région de Mayo-Kebbi  Ouest part.

Tout ce monde est pourtant disposé à proposer des formules les mieux adaptées pour le mise sur pied d’un comité de suivi des projets promis par le Chef de l’Etat au Lac-Léré à l’instar de ce qui se passe dans d’autres régions. L’on doit tenir compte de la procédure normale qui veut les Entreprises candidates soumettent  leurs offres dans la transparence   en se conformant aux clauses des marchés publics. 

Pourquoi exclure les uns en faveurs des autres ? Cela  frise le manque de transparence.

Me Jean Bernard PADARE se rend-il vraiment compte de ses errements politiques ? Quel amateurisme !! Mais la vie est longue. Il faut espérer qu’il s’en rend compte un jour. Mais quels  gâchis pour la République entretemps !

 

 Tels sont quelques constats et piste de réflexions que nous avons tenu à apporter à votre connaissance, afin que les investissements et projets du Chef de l’Etat ne fassent l’objet d’aucune récupération et que l’intérêt de la Région prime sur celui des individus.

 

                                                                          N’djaména, le 22 mai 2012

 

 

                              LOUADJOLBE ZOUTENE ALBERT