Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

00512.jpgSelon nos  sources à Ndjaména, M. Thierry, un ressortissant français, véritable  bourlingueur qui, après avoir escroqué les sud-africains, a débarqué au Tchad où il a crée une compagnie aérienne dénommée « RJM » qui sert de faire voyager des touristes qui visitent le pays.

Mais la méthode utilisée par le patron de la compagnie « RJM » est peu conforme à une société tchadienne qui doutent  fortement de ses combines.

En effet, nos sources soutiennent que M.Thierry,  se distingue particulièrement par un trafic d’influences et un chantage sans commune mesure pour intimider  les autorités administratives et politiques afin d’assoir confortablement son marché face à ses concurrents locaux.

Pour y parvenir, M.Thierry se serait passé pour un agent proche  des services de renseignement français notamment la DGSE dont les membres sont envoyés au titre des coopérants et dissimilés dans des missions diplomatiques un peu partout en Afrique, leur rôle est le plus souvent d’apporter le soutien de Paris à certains régimes totalitaires sur le continent.

Ainsi, M.Thierry qui dirige « RJM » mène une vie difficile à ses adversaires tchadiens sur le marché local.

 Face à lui, M.Mathias, pilote tchadien de formation et directeur de « Sahara », une compagnie aérienne qui marche à merveille au Tchad. Car, Mathias a gagné d’excellents marchés avec la MINURCAT, il  fait voyager le personnel onusien et  les expatriés qui exercent  dans le cadre de coopération multilatérale au Tchad.

Mais, habitué aux grands trafics transfrontaliers, M.Thierry a réussi  à pervertir et soudoyer davantage une administration tchadienne révélée universellement  corrompue et corruptible.

Il convient de souligner que cette affaire pose la question des conflits d’intérêt dans une société tchadienne régie par des règlements et lois qui ne garantissent pas  les avantages des nationaux et des expatriés au Tchad.

Rappelons que M.Thierry dispose seulement d'un agrément provisoire  d'exercer au Tchad, contrairement à la compagnie aérienne "Sahara"  qui dispose d'un agrément officiel du ministère des insfrastructures et de Transport.

La compagnie  "Sahara" est dirigée par un personnel local qualifié issu de toutes les couches sociales et qui essaye de faire émerger  le pays de l'isolement aérien au niveau sous-régional et international.

"Sahara" se bat avec ses propres moyens pour gagner des petits  marchés sans chercher à influencer "RJM" ni faire de la concurrence déloyale, mais c'est plutôt Thierry qui, par des manigances, tente de discréditer la société aux yeux des voyageurs étrangers sous prétexte que la compagnie est sur la liste noire et que les gens doivent se méfier d'emprunter.

De plus, nos sources affirment que Thierry décredibiliser énormement l'aviation tchadienne, qu'il qualifie de défaillante et dotée de personnel national incompétent.

C'est dans ce cadre, que M.Adoum Younousmi, a été saisi du dossier, et aurait porté une attention particulière dans la résolution du différend en prenant des décisions fermes pour trancher.

Par ailleurs, plusieurs personnes ont apprécié la prise de position du ministre tchadien d'infrastructures dans cette affaire pour avoir encourager la compagnie "Sahara" dont le fondement est national.

Toutefois, le problème reste encore pendant, car, il faut l’implication claire et suffisante de l’appareil judiciaire tchadien, connu défaillant et complaisant devant des tels cas.

Nos sources à Ndjaména promettent de nous fournir des informations complémentaires relatives à cette affaire.

A suivre……………………

Makaila Nguebla