Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

République du Tchad

Unité-Travail-Progrès

 

Pour la Vérité, la Réconciliation et le Changement

 

Le Rassemblement National Républicain

 

R.N.R

 

La Coordination Nationale

 

Objet : Communiqué de presse relatif  à la tentative d’enlèvement le samedi 27 janvier 2010 à Ndjamena de César Facho âgé de 13 ans, fils du Professeur Balaam Facho Coordinateur National du R.N.R.

 

La Coordination nationale du Rassemblement National Républicain (R.N.R) informe ses militants, sympathisants ainsi que les organismes de défense des droits humains et toute opinion ou instance sensibles au respect des Droits de l’Homme et de l’Enfant de ce qui suit :

- le 27 janvier 2010 un véhicule avec à son bord deux (2) individus s’arrête devant le domicile du Professeur Balaam Facho au Quartier Moursal. Ceux-ci demandent à son fils âgé de 13 ans de leur indiquer le chemin de l’hôtel Aurora non loin de là. L’enfant qui accepte de les y conduire est en fait promené dans la ville et maltraité puis enfermé par ses kidnappeurs dans le coffre du véhicule.

 

 Profitant de l’inattention de ses ravisseurs lors d’un stationnement au marché central, il parvient à ouvrir le coffre et à s’échapper. Il se mêle à un groupe de  vendeuses à l’étalage venues de Kousseri au Cameroun voisin pour se protéger. Il revient le lendemain chez sa mère à Ndjamena. Depuis lors, la famille du Coordinateur du R.N.R - qui, nous le rappelons, a lui-même échappé à un rapt après les combats du mois de février 2009 entre les troupes débystes et des rebelles à Ndjamena et vit en exil - est cloîtrée chez elle à Moursal.

La Coordination nationale du R.N.R tient à préciser que ce genres d’agissements inqualifiables visant des opposants démocratiques et républicains ne sont hélas pas nouveau depuis la prise de pouvoir en décembre 1990 par Idriss Déby : à titre d’exemple l’enlèvement en 1996 et la disparition jusqu’à nos jours de Jiimmy Damkréo, brillant élève de terminal âgé de moins 16 ans, scolarisé à Yaoundé, venu passé ses vacances chez ses parents à Ndjamena. Jimmy est kidnappé devant le domicile familial alors qu’il attendait le véhicule de son père pour le déposer à un cours d’été dispensé par le Lycée Sacré-Cœur de Ndjamena. Son père, Monsieur Djamon Damkréo, haut cadre de la société des télécommunications, était membre dirigeant d’un parti de l’opposition légalisée et partisan ouvert pour une alternance politique.  

Face à la tentative évidente d’une réédition de ce forfait lâche et inhumain auquel est exposée en réalité, comme beaucoup d’autres, la famille du Professeur Balaam Facho - dont l’exil irrite le pouvoir qui n’a pas réussi à l’éliminer en même temps que son ami et collègue enseignant le disparu Ibn Oumar Mahamat Saleh enlevé à son domicile - la  Coordination nationale affirme ce qui suit :

- le pouvoir sera tenu pour responsable de toute atteinte à l’intégrité physique et morale visant des proches, amis du Professeur Balaam Facho ainsi que des militants et sympathisants du R.N.R ;       

          - le RNR attire l’attention du pouvoir sur des conséquences regrettables que pourront entraîner aujourd’hui comme hier ses pratiques hautement  condamnables ;

          - enfin le RNR appelle l’ensemble des militants du changement politique démocratique à redoubler de vigilance et à rester solidaires face aux perfides méthodes de répression du pouvoir.  

 

Vive la République

Vive le Tchad

Fait en Ile-de-France,

Le 9 février 2010

La Coordination Nationale du R.N.R