Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

abakarassileck.jpg

 

Mise  au point du chargé  de communication et aux droits de l’Homme  du Fsr par rapport à la réaction de Mr Timan ERDIMI président de RFC.

 

 

Chers compatriotes, chers camarades, militants  et cadres  du mouvement ; nous voudrions par ce texte  vous informer et vous dire que nous étions aussi surpris par la déclaration de monsieur Timan ERDIMI.

Cette sortie tapageuse de ce dernier, au titre du président de l’UFR est scandaleuse  et prouve à suffisance que monsieur Timan ERDIMI, se conduit comme son oncle le président Idriss DEBY. Le mépris envers les leaders des différents  mouvements,  aux cadres et aux vaillants combattants, que monsieur Timan a abandonné dans cet immense Darfour.

Nous voulons rappeler  au président du RFC, que le FSR est membre fondateur de l’UFR, affirmons que depuis 3 ans aucune réunion concernant les instances  de l’UFR n’a eu lieue, malgré quelque tentative de vouloir réunir les membres de CSR, que ce même Timan a avorté. Les différentes commissions ont travaillé, parmi les quelles la commission finance qui a donné son rapport  mais  aucune mesure n’a été prise.

La logique veut que monsieur Timan ERDIMI sorte son communiqué d’abord pour :

- Dénoncer la vie dure, que mènent nos frères en armes restés au Darfour ?

- Sur l’arrestation et l’extradition du défunt  Djibrine Azzéne vers le Tchad ?

- Sur la disparition du président de l’UFCD le camarade Adouma HASSABALLAH?

- Sur l’arrestation de monsieur Djibrine ASSALI ?

Nous ne combattons pas Deby, pas parce qu’il s’appelle Deby ITNO ? Mais de  sa gestion de la chose publique, sa gestion clanique et familiale, son mépris, de sa tyrannie, par ce qu’il conserve le pouvoir  par les armes,  a modifié la constitution et veut rester président à vie.

Pourquoi accepterions-nous à Timan ERDIMIce que nous refusons à Deby ?

Cela dit le texte de l’UFR dans son article 20 :  En cas d’absence définitive du président constatée par le bureau exécutif, un délai de 45 jours est prévu pour réunir le CSR et procéder  à son remplacement.

Juridiquement vous n’êtes plus le président de l’UFR, et depuis 3 ans y’a même pas  eu une assemblée générale pour élire un bureau. Vous êtes à Doha, votre porte parole est à Ndjamena, là où le bat blesse, vous n’avez concerté  aucun des mouvements fondateurs  de l’UFR, en tout cas le FSR n’a pas été contacté?

Vous oubliez que vous avez enterré l’UFR à Am-dam, et vous nous surprenez quand vous invectivez  vos bienfaiteurs d’hier qui vous ont imposé par force à la tête de l’UFR ?

Même si la récolte libyenne a été fructueuse, la philosophie qui constitue cette force n’est pas idéologiquement éthique pour destituer  l’icône et perpétuer le système et ceux qui gravitent autour, c’est la rhétorique  ou ce Deby  ou bien ce moi, pas quelqu’un d’autre.

A quoi servirai la lutte du CNT  en installant le fils d’Aicha Gadhafi à la place de Gadhafi ?

Tout le Tchad n’acceptera pas cette conspiration et se  lèvera comme un seul homme pour recouvrir ses droits. Beaucoup  vous laissent croire que vous êtes influent et vous pouvez changer les choses, mais l’autre analyse explique votre position extrême contre Deby, pousse les tchadiens à s’allier autour de Deby, car beaucoup disent au lieu de Timan pour quoi pas Deby, cette stratégie étouffera  l’ardeur  le  processus encours. Le stratagème d’Am-dam a marché la force de frappe a été défaite, sans que personne ne puisse donner jusqu’aujourd’hui une explication, vous devrez commencer par ça, si vous êtes de bonne foi.

Ceci étant le FSR  n’a pas été concerté, et nous sommes pour une concertation globale et l’unité d’action avec tous les filles et les fils du Tchad, de l’Est à l’Ouest du Nord au Sud, notre volonté et motivation pour le vrai changement sont incommensurables, nous restons déterminés quand à la poursuite de la lutte contre Deby et son systéme. 

 

Fait à paris  Le 17  Novembre 2011.

Pour  le FSR le chargé à la communication et aux droits de l’Homme.

Le camarade Abakar ASSILECK HALATA.