Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:Urgent- Le blogueur Mahaydine Babouri libéré grâce à une médiation familiale //Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

logo mise au point



Par cette mise au point, la rédaction du blog de makaila apporte une précision au sujet de l’article publié,  le vendredi 23 mars 2012, relatif  à l’Hôpital Mère-Enfant de Ndjaména.

Tout en présentant nos excuses à tous les lecteurs, nous souhaiterons préciser que selon des sources hospitalières jointes au Tchad, l’affaire relative à  un « enfant qui serait décapité par un médecin qui voulait l’extraire du ventre de la mère », remonte à 2010 et n’a pas eu lieu dans ledit Hôpital Mère-Enfant de Ndjaména, mais plutôt dans un autre établissement hospitalier public en l’occurrence l’Hôpital Général de Référence Nationale.

Les mêmes sources soutiennent qu’il s’agit d’une interminable guéguerre entre deux médecins tchadiens qui s’entredéchirent par via leurs écrits sur Internet.


Notre rédaction assume la responsabilité d’avoir publié l’article dans le but de dénoncer ce qui ne va pas dans le pays.


Par la même occasion, la rédaction présente ses excuses à la Direction Générale et à l’ensemble du personnel administratif de l’Hôpital Mère-Enfant de Ndjaména, pour le préjudice causé à leur encontre par la publication de cet article qui a suscité un débat sur la toile et dans la capitale tchadienne.


La rédaction du blog de makaila