Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ngarteri

Le sieur l'Archevêque de N'Djaména, Mathias Ngartéri Mayadi, n'est ni ministre, ni secrétaire d'Etat. Mais il dirige le Tchad en secret aux côtés du roi Idriss. C'est le Richelieu de Déby, à la seule différence que Richelieu n'agissait pas dans l'ombre pendant le règne du roi Louis XIII. Ngartéri n'a jamais élevé la voix contre le pouvoir dictatorial de Déby. Avec le roi Idriss, c'est un mariage gay idyllique. L'archevêque est en parfaite harmonie avec Déby quant à la gestion des affaires de l'Etat sur tous les plans : détournements, concussions, dilapidations inutiles des ressources, emprisonnement arbitraire, tortures... Ngartari (et non Ngartéri) se permet même, lors de ses tournées dans le monde, de rencontrer les opposants Tchadiens au régime de Déby, et de leur demander de rentrer au bercail. Il leur promet de veiller personnellement sur leur sécurité, voire leur nomination à des postes de responsabilité !?!? 
 
On peut bien se poser la question de savoir ce qui unit réellement les deux hommes, Déby et Ngartéri, adeptes de deux religions différentes. Déby est musulman et Ngartéri est chrétien. Mais en fait, leur relation intime pourrait simplement s'expliquer ainsi : les deux hommes aiment deux choses : le pouvoir absolu et l'argent. Inimaginable de la part d'un homme de Dieu, mais Mathias Ngartéri aime beaucoup l'argent. Il n'a pas eu son ascension au sein de l'Eglise catholique par hasard. C'est un fin calculateur. Dans l'Eglise catholique, il ne faut pas ouvrir la bouche et exprimer son opinion. Surtout pas. Tous ceux qui osent ouvrir leur bouche sont systématiquement écartés et éloignés au maximum." Qui veut atteindre le sommet dans l'Eglise catholique n'ouvre pas sa bouche". N'gartéri l'a très bien compris dès le début de son sacerdoce.: c'est le premier évêque Tchadien.  Il a été muté de Sarh à Moundou à la disparition tragique de Mgr Gabriel Balet lors de l'accident du DC10 d'UTA en 1989. Sarh et Moundou sont deux diocèses indépendants. Le diocèse de Moundou est aîné à celui de Sarh. Il y avait à l'époque, plus de prêtres dans le diocèse de Moundou, susceptibles de remplacer feu Gabriel Balet,  que dans le diocèse de Sarh. Mais le Vatican, du moins ses relais locaux, ont jugé utile de muter Ngartéri à Moundou où la cagnotte est plus grosse par rapport à Sarh. Et ils ont muté cet énergumène à Moundou en laissant Sarh sans évêques pendant plusieurs mois. L'Eglise catholique n'aime pas les hommes honnêtes qui disent ce qu'ils pensent. Un séminariste qui dit ouvertement ce qu'il pense est tout de suite exclu du séminaire. Pour devenir prêtre, il faut être hypocrite jusqu'au bout des ongles. Mathias Ngartéri Mayadi est aujourd'hui archevêque de N'Djaména parce qu'il a su joué le jeu jusqu'au bout. Aujourd'hui qu'il a tout le pouvoir, il fait ce qu'il veut.
Rappelons qu'avant d'être archevêque de N'Djaména, il était évêque de Moundou. En tant que tel, l'homme s'est comporté à Moundou comme un colon. Il a tout amené de Sarh y compris les batteurs de tam-tam et de balafon qui animent les messes, et ces gens étaient payés par l'Eglise de Moundou. Il a mis le diocèse de Moundou sens dessus-dessous. Comportement étonnant pour un homme d'Eglise.
Quand l'homme a appris sa nomination à N'Djaména comme archevêque, il a vidé les caisses du diocèse de Moundou avant de partir. 
Revenons à ses rapports avec Déby. Il n'y a jamais eu de mésentente, ni de malentendu, ni de débat d'idée, entre l'archevêque de N'djaména et Idriss Déby. Ils sont d'accord sur tout. Ou plutôt, N'gartéri approuve tout ce que Déby fait. Déby l'envoie parfois comme négociateur, chargé de faire rentrer au bercail les mécontents. Ngartéri ne se gêne pas dans cette basse manoeuvre. Il obéit à Déby au doigt et à l'oeil. Il reste insensible à la misère du peuple tchadien. D'ailleurs l'archevêque ne connaît pas ce qu'on appelle misère : bien logé, bien nourri, il roule dans une voiture de luxe, dernier cri ! C'est le véritable marchand du temple que Jésus pourrait chasser de l'église s'il revient sur terre. Ngartéri veut que Déby reste au pouvoir à vie. C'est le seul président qui l'arrange, lui le Ngar et Déby le Sultan. Mgr Russo, un Italien,  a été expulsé de Doba pour avoir critiqué la gestion calamiteuse des revenus du pétrole. On n'a jamais entendu l'archevêque de N'Djaména sur cette expulsion. Normalement c'est lui qui devait critiquer le gouvernement de la sorte. Mais non. Même un Imam, musulman donc, a osé critiquer la politique de Déby, au risque d'être emprisonné. Ngartéri est resté muet à ce sujet. La cagnotte est si énorme que le ngar ne peur réagir. En attendant un autre archevêque qui puisse les défendre, les Tchadiens intègrent la misère dans leur quotidien.
Mathias Ngartéri Mayadi est bien l'homme de Déby et non de Dieu. Il s'est affiché clairement lors de la célébration de la dictature du 1er décembre à Biltine.
Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi ce silence alors que les hommes mentent en ton nom ?
BELEMGOTO Macaoura