Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

manif.jpg

La jeunesse tchadienne, au lieu d’écouter notre cher pays qui crie au secours  haut est fort  est en train de mourir à petit feu

Pourquoi on lui tourne le dos? A cause de nos intérêts crypto-personnels !

Je me demande si nous méritons ce sort car les ailleurs n’auraient jamais souhaité tous ces torts

Ceux qui trônent aujourd’hui ont déjà perdu le contrôle

Le peuple du pays de toumai est nourri d’espoir comme l’étaient les africains à l’aube des indépendances

Bientôt un quart (1/4) de siècle à la tête du pouvoir, tout ça pour ne rien faire

Depuis leur arrivé tout a basculé

Le droit du peuple est piétiné par certain qui refuse de le reconnaître

L’administration devint une ligne parentale et amicale

Les postes ministériels sont cadeaux de reconnaissance 

Les promesses tombent en flot, mais rien  

Les jeunes deviennent outil de campagnes électorales

Ils montent les jeunes contre les jeunes au nom de la jeunesse

Les jeunes s’entre-déchirent à cause des individus et seulement dans l’intérêt de ces individus et non du pays.

 

Pays sans espoir, qui va nous sauver ?

Le bonheur est-il rejeté aux calendes grecques au Tchad?  

La misère frappe la population qui se tait

Peuple pauvre, manger deux fois par jour est devenu un luxe

Les hôpitaux sont devenus des mouroirs

Les écoles sont devenues des lieux de passe-temps

Du primaire au secondaire, on fait tous la mi-temps

Pas de bibliothèque dans les établissements, les documents d’études ne sont pas suffisants

Sans offense c’est pourquoi il y a une insuffisance capacité de culture en nous

Les enseignants deviennent de plus en plus commerçants

Les NST (Notes Sexuellement Transmissibles) sont devenues monnaies courantes entre nos sœurs et les enseignants

Nos universités sont de très grands instituts de formation de chômeurs

Universitaire commerçant, mineur, manœuvre, charretier…

L’armée, les écoles de santés et les écoles professionnelles sont des dépotoirs 

On n’a pas de routes rien que des pistes, où aller ?

On n’a pas d’infrastructure rien que des maisonnettes, que faire ?

Je serai lâche de ne pas mentionner la part de la jeunesse dans tout ça

Toi, moi, lui, elle enfin je veux dire nous jeunes

On n’a même pas accès à la nouvelle technologie

Avec les mensonges et des billets de banque ils arrivent à nous diviser

Ils profitent de notre dèche pour nous tourner les uns contre les autres

Ils nous balancent les bâtons dans les roues

Ils nous empêchent de progresser pendant qu’ils assurent l’avenir de leurs enfants. 

Ne voyons-nous pas tout ça ? Ne pouvons-nous pas arrêter tout ça ?

Je réponds que nous pouvons.

Il suffit qu’on arrête d’assumer ces torts

On nous martyrise et on se tait, sommes-nous condamné à souffrir à perpétuité ?

Tant que nous assumons tout ça, on ne sortira jamais de ce calvaire

Refusons d’être instrumentalisé par la politique égoïste

Soyons conscient jeune du Tchad, arrêtons l’oisiveté

Ils organisent des marches, pourquoi pas nous aussi ?

Levons nous, disons NON

Nul ne viendra du ciel, nul ne viendra d’une autre planète, seulement nous qui pouvons changer ce système qui nous tape depuis des années.

Notre souplesse nous induit dans de sales situations qui ne finiront jamais si on ne fait rien.

 

La jeunesse tchadienne certes le devenir de notre cher  pays de Toumai c’est le plus important mais  de grâce repartons nous-mêmes à la recherche de la version originale de notre propre histoire. Car  comme  disait Alain FOKA : nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme

Bien dit Alain FOKA ; j’approuve avec ma dernière énergie mais ma question est ce que quelqu’un d’autre en dehors des fils du pays en question peut décrire honnêtement sans calcul la version originale de l’histoire d’un pays ; ah là j’en doute fort surtout pour les anciennes colonies françaises?

Presque cinquante ans après les indépendances, on peut donner raison à René Dumont quand il affirmait que « l’Afrique était mal partie dans les années 60 ». Aujourd’hui, au XXIème siècle et face à son avenir incertain et son histoire méconnue.

Ils nous ont cultivé le danger incontrôlé du tribalisme et l’ethnicité pour asseoir leur pouvoir. Certes on a perdu beaucoup du temps mais il n’est jamais trop tard réveillons-nous et repartons à la recherche de la version originale de notre histoire et de nos héros, qui ont marqué l’histoire du pays. Chaque pays a ses héros des personnes exceptionnelles, rares qui méritent beaucoup de respect et de la reconnaissance pour leur courage, sacrifice et surtout leur patriotisme.

Nous la jeunesse tchadienne  remercions  Dieu   pour nous avoir donné l’unique et seul Héros National son excellence ELHADJ HISSEINE HABRE.

« Au Président Hissene Habré, toujours prêt à défendre  la dignité de l’homme africain au besoin jusqu’au sacrifice de sa personne » Keba Mbaye.

La jeunesse tchadienne est-ce que notre héros national ne nous manque pas trop ?

Le pays est dans une gestion chaotique par des hommes soi-disant politiques qui ont forcé la destinée du pays et dans  un règne sans partage durant 23 longues années caractérisées par leur inconscience politique, irresponsabilité et la gabegie, des maux qui ont porté un coup fatal à l’évolution et l’épanouissement de la jeunesse. On est sombré dans le désarroi sans capacité de créativité et ni de raisonnement libre et éclairé ; on a peur,  car longtemps enchainée par les élites politiques.

La jeunesse tchadienne, africaine en générale et tchadienne en particulier il est temps de dire non au tribalisme, l’ethnicité, pillage  pur a l’humiliation de nos pays  par l’humiliation de nos héros !Ah oui, les occidentaux en complicité consciente  avec nos dirigeants  irresponsables apatrides pour des raisons personnelles humilient nos héros parce qu’ils ont osé dire non aux colons et préserver les intérêts de leur pays pour le développement et l’épanouissement  d’une jeunesse capable de faire face à une menace externe comme interne ;

 Bref  défendre les intérêts de son pays et  uniquement pour son pays.

La jeunesse tchadienne  notre silence, notre insouciance, notre indifférence, notre immaturité pure notre fébrilité     face à cette humiliation de notre  seul et unique héros national est très grave pour l’histoire du Tchad et de l’Afrique tout entiers. Certes ça sera pas facile pour nous de dire non à cette énième humiliation de l’Afrique par l’occident en complicité avec des décideurs africains  semi-ignorants et apatride ; mais avec beaucoup de courage, du sacrifice et un peu du patriotisme avec la Grace de DIEU  on pourra arrêter l’hémorragie avant que le Tchad en particulier et l’Afrique en générale se vide de son sang.

La jeunesse africaine en générale et tchadienne en particulier, c’est un devoir pour nous de réagir face à l’humiliation de l’Afrique. On a l’habitude de dire ‘‘qui dit rien consent’’ donc à nous de dire non à l’énième  l’humiliation de l’Afrique trop c’est trop !je dis haut et fort stop !!!

 

ROZI TCHIOU ISSA