Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

macky_victory.jpg

Après l’alternance de 2000, le Sénégal vient de connaître une nouvelle alternance en 2012.

Les sénégalaises et sénégalais, hommes, femmes, jeunes et vieillards ont voté hier pour porter leurs voix au candidat Macky Sall, leader de l’Alliance Pour la République (APR), de la coalition Macky 2012 et de Benno Bokk Yaakhaar.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est le déroulement paisible du scrutin,  sa régularité et sa transparence.


Cette victoire découle de la détermination de tout un peuple sénégalais écrasé par le poids de l’injustice, épuisé par la cherté de vie,  l’inégalité sociale, la misère et la souffrance continue.


Pour les sénégalais, la victoire de Macky Sall sur Abdoulaye Wade, confirme que l’alternance est possible dans ce pays et que le recours aux urnes, reste l’unique voie pour sanctionner de régime nébuleux qui incarne le mal absolu.


L’histoire remonte au mois de juin dernier, lorsque Me Abdoulaye Wade avait soumis à l’appréciation  à l’Assemblée nationale un projet controversé appelé le Ticket présidentiel qui, une fois, voté, allait permettre à au président sortant de gagner l’élection dés le 1er tour avec 25% du suffrage.


Mais très vite, ce  projet a été rejeté à l’Assemblée nationale par la  mobilisation menée par   une société civile éveillée  et une masse populaire qui a rejoint le mouvement de contestation.


Au regard des différents évènements qui se sont succédés au Sénégal depuis le 23 juin dernier,  on peut dire que Me Abdoulaye WADE est responsable de sa propre défaite. Car, il n’a pas su lire entre les lignes, les signaux adressés par son peuple.


Macky Sall sort vainqueur d'une élection présidentielle marquée par la répression et les violences au premier tour. Il a promis aux Sénégalais d' éviter les erreurs de Wade et de s'investir pour sortir son pays d'une gestion controversée de son prédécesseur.  Bonne chance!


C’est la fin de règne d’un régime décrié sur l’ensemble du territoire national.

 

Que vive le triomphe de la démocratie au Sénégal et en Afrique !


La rédaction du blog de makaila