Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-35.jpeg
Par vouboubé Pierre
  
Bonjour, Mak !
 
En attendant l’aboutissement de l’acte entrepris par Me Padaré pour fermer notre blog, je constate que nous pouvons encore publier nos écrits. Il y a longtemps que ce ministre s’est entouré de pantins pour démasquer ceux qui publient dans les blogs. Il semble que je suis particulièrement visé ! Alors chaque jour, il paie des jeunes moundang en quête d’une place au soleil dans le souci de me débusquer. Pourtant, cesont ces mêmes pauvres qui me rapportent fidèlement les bévues de Me Padaré. Ses alcooliques qu’on peut rencontrer dans les bars de Moursal, Paris Congo et autres quartiers du sud de notre capitale, l’entourent 24 heures sur 24 et, contrairement à leurs us et coutumes, ragotent comme ce n’est pas permis. Certains m'appellent, d'autres viennent me voir à la maison et me racontent tout.
 
A cause de leur filiation ou amitié avec Kebzabo, des innocents au sens strict du terme sont dans le viseur de cette bande d’incapables qui ne reculent devant rien pour remplir leur ventre. Son plus fidèle parmi ses fidèles m'a dit que ce Me Padaré est très dangereux : "Si Me Padaré t'envoie un cadeau, chemise ou montre, refuse. Sinon, tu deviendras fou ", a lâché l'un d'eux hier alors qu'on parlait du voyage de notre minitre de Léré et du Mayo Kebbi à Zaguéré (il s'y trouverait à ce moment).  
 
Que peut Me Padaré devant la liberté d’expression de ses compatriotes ? Dans la logique, s'incliner en tant que juriste défeneur des droits de l'homme. Mais, l’homme est têtu. Depuis, les CFA de Déby lui ont tourné la tête. Il ne se rend pas compte de ce qu’il vaut vraiment sur l’échiquier politique national. S’il était un avocat capable, il n’aurait pas abandonné le dossier relatif à la disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh pour entrer au gouvernement du tortionnaire de ce dernier. Cette incapacité notoire de notre cher avocat devrait interpeller ceux qui pensent qu’il est à mesure de faire fermer des blogs comme le nôtre.
 
Depuis un certain temps, Me Padaré n’a plus décroché la veuve du défunt chef de Matta – Léré. Raison : il soupçonne cette dame de faire le double jeu ! Et pourtant il a cru qu’elle pouvait l’aider à faire tomber des têtes dans le Mayo – Kebbi, dont celle de Kebzabo. Quand il s’est rendu compte de son impuissance, notre cher Me Padaré ne veut plus sentir cette dame ! Alors que peut-il encore dans ce monde ?
 
Du côté du palais rose, on cherche la manière la plus douce de se débarrasser de cet homme plus que dangereux, qui ne retient sa langue sur aucun secret. Une fois, je ne sais à quelle occasion, Me Padaré  serait venu rester dans le dos du PM pour mâchonner ses fétiches. Est-ce dans le sens d’être nommé PM dans ce pays ? Il parait que c’est ce qui l’obsède le plus ! Mais, il n’a jamais songé à soigner son image.
 
Mak, sans transition, à qui notre ministre de l’intérieur veut-il céder l’exploitation des berges du Chari ? En tout cas son petit discours sur Rfi ce matin retient mon attention. Il a parlé de permis d’exploitation et je le vois venir. Malheureusement, il ne constate pas que les armes que les Itno détiennent menacent sérieusement la sécurité des Tchadiens, plus que le trafic auquel se livrent les piroguiers qui vont et viennent entre N'Djaména et Kousseri. Les Itno sont partout et sèment la désolation dans les coeurs. Par leur goût immodéré pour l’argent, nous ne pouvons plus sortir de la famine !
 
Après les habits des particuliers, la police de notre Sarko national a brûlé les pirogues des pauvres pêcheurs ! Quand le propriétaire d’une embarcation n’a pas de facture et de permis d’exploitation d’une berge faut-il mettre le feu à son engin ? A-t-on associé la commune de N’Djaména à cette action ? Que notre cher ministre fasse preuve de raisonnement : sa manière de faire n'est pas la bonne.
 
Mak, pour finir, conseille à Lasim, ce bloggeur qui a réagi à notre chronique d’hier, d’aller en stage de perfectionnement de son français avant de revenir nous défier : je précise bien que les clandomans pensent que chaque client doit acheter son casque pour raison d’hygiène. Que ce mouchard arrive ou non à écrire "au complet" Vourboubé importe peu. C'est son niveau en français qui me désole le plus.