Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

République du Tchad

Unité-Travail-Progrès.


Assemblée nationale


Le député Ngarlejy yorongar

yorongar.jpg

 

                                                   Communiqué du député Ngarléjy Yorongar


La justice aux ordres  qui a inculpé Gali pour délit de braconnage, détention illégale d’arme et tentative de corruption etc. a abandonne Toutes les charges. Mais,  curieusement la justice condamne quand même Gali pour corruption, infraction pourtant abandonnée par la justice elle-même.

La corruption ne découle-t-elle pas du braconnage? Si le délit de braconnage est abandonne, la tentative de corruption tombe d'elle même aussi. Lire notre  communiqué publié par le blog Makaila. Règlement de compte à peine voilé comme ce fut mon cas en 1998 condamné à 3 ans fermes à la suite des plaintes en diffamation dressées conjointement par le président de la république et le président de l'Assemblée nationale pour les faits pourtant avérés.

Le ministre de la justice qui pilote cette cabale doit se rappeler que son collègue Limane et le secrétaire général de la présidence de la république qui instrumentalisent la justice aux ordres contre moi ont fini chacun en prison.

Le ministre hamadaye n'est-il pas entrain de méditer dans le bagne de Moussoro sur son sort propre et sur le cas de ses collègues qu’ il a envoyés au gnouf? Chacun son tour chez le barbier.

Le ministre de la justice a-t-il besoin de faire enfermer  Gali à double tour seul comme un condamné à mort dans une lugubre et infecte cellule pour prouver sa loyauté?


 À-t-il besoin de retirer tout ce que Gali à sur lui y compris son téléphone pour le casser moralement?

PS : Gali m’a appelé à 16 heures 31 mn pour se plaindre de sa sécurité et du mauvais traitement qui lui est infligé. Après ce coup de fil, son téléphone a été retiré.


(à suivre).

 

                                                                    Fait à Ndjaména, le 08 mars 2012