Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

mao

A la lecture de certains commentaires au sujets de l’article « Mao, ville menacée par les ravins » quelques réactions, venant des enfants du KANEM et LAC déçus par les comportements des hommes politiques et des cadres de la région, sont à mon avis légitimes et fondées

Toute fois les problèmes que traverse actuellement notre région sont si sérieux que seule l’unité et la solidarité des fils du Kanem/Lac ne pourraient apporter une ébauche de solution.

Notre culture préconise le respect de nos ainés et ceux qui nous respectent. Nous ne pensons pas que la quête de la paix, de l’unité du Tchad, de la tolérance, du dialogue et du consensus, dont sont animés les fils du Kanem/Lac, ne soit une faiblesse.

Une fois encore par notre unité et notre solidarité, nous devons forcer le respect et la considération. Nos dirigeants doivent respecter leur parole et les promesse faites à la population.

Parlant des promesses :

-           l’institut de pétrole de Mao a été créé depuis plus de cinq ans la première promotion a fini son cycle de trois ans à N’djaména dans des classes empruntées aux autres écoles. A quand la construction de l’Institut à Mao et à quel niveau se trouve le projet.

-          Le projet d’étude et de faisabilité des travaux de nivèlement des ravins sont finalisés et déposer au niveau du Gouvernement depuis  plus de douze ans Pour rappel ces travaux ont été coordonnés par feu AHMED LAMINE ALI, paix à son âme.

-          Ou sont les nouvelles écoles, collèges et lycées à  créer. Les enfants du Kanem/Lac apprennent encore sous des hangars assis sur des branches d’arbre érigés en table banc. 90% des enseignants sont des maitres communautaires payés par les parents d’élèves alors qu’on parle à longueur de journée que l’école au Tchad est gratuite, à moins que les enfants du Kanem/Lac ne sont pas Tchadiens.

La liste est longue et le seul responsable des promesses non tenues est bel et bien le PR et son gouvernement qui est censé mettre en œuvre le programme politique du Chef de l’Etat.

Les fils de la Kanem/Lac doivent prendre conscience de la situation et agir en conséquence, à quelque niveau que ça soit, pour le développement économique et social de la région.

Le soutien total des fils de la région, au régime en place doit avoir des retombées en terme économique et social de notre région et nous devons exiger et bénéficier du même égard et considération dus aux autres régions du Tchad.

Nous ne pensons pas que LOOL soit la cause des problèmes à travers son soutien au régime en place mais nous sommes convaincus qu’il commence à montrer ses limites devant le manque de volonté politique de nos gouvernants.

Il faut reconnaitre que le président LOOL a beaucoup contribuer pour la paix et le consensus politique au Tchad et nous voudrions rappeler et appeler certains de nos frères à ne pas confondre les problèmes de la région avec les problèmes de RDP qui est un parti national et dont le programme politique est pour le développement, l’épanouissement et le bien être de la population Tchadienne dans son ensemble, quand bien même que le parti n’a pas encore eu l’occasion de mettre en œuvre son programme au Tchad. Bien que sur le papier (accord ‘alliance) il est censé gouverner ensemble avec le MPS.

.