Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

baibere-copie-1.JPG

FEDERATION, ACTION POUR LA REPUBLIQUE
(F.A.R/PARTI FEDERATION)
COORDINATION EXECUTIVE FEDERALE
B.P 4197 N'DJAMENA (TCHAD)

Doba : toujours le centre des manœuvres et des menaces


Pour avoir les mains libres et le temps pour manœuvrer en vue de prendre la gestion de la ville de Doba, le Mps et ses alliés qui font l’état de siège depuis un mois à Doba ont renvoyé à Bongor le délégué du gouvernement auprès de la ville de Doba. Revenu à Doba, il y a quelques jours, ledit Délégué décide de convoquer les conseillers hier, 28 avril 2012 à 14 heures, pour l’élection du Maire et de ses deux Adjoints.
Mais, c’est sans compter avec la vigilance du Mps et ses alliés qui ne sont pas sûrs de gagner l’élection. Un coup de téléphone au Délégué pour le sommer de reporter cette élection au lundi, 30 avril 2012 à 10 heures. Celui qui a téléphoné au Délégué lui suggère de transformer la réunion en celle de notification de la convocation pour lundi. C’est ce qui fut fait.
Mais en sortant de la Mairie, les conseillers de l’And, de l’Urd et l’Atd sont pris à partie par des gamins qui les traitent de Judas Iscariote. La foule venue nombreuse leur emboîte le pas. Ce fut la panique. Certains d’entre ces  traitres se mettent à pleurer. Le Délégué et le Gouverneur profitent de ces cris pour y aller avec des communiqués de menace.
Nous attirons l’attention de ces deux autorités de la place que l’élection du Maire et de ses Adjoints se passe en public dans un bâtiment public, et ce, en présence des électeurs. Toutes tentatives de procéder à cette élection en catimini seraient en violation des lois de la République.
L’élection doit se faire en respect scrupuleux des lois de la République.
C’est pourquoi, nous demandons au gouverneur de ne pas mettre de l’huile sur le feu car les habitants de Doba sont toujours des populations pacifistes. Il ne faut pas prendre prétexte des cris de cœur d’hier, somme toute,  sans violence aucune pour déployer des militaires dans dessein de dissuader la population d’assister demain à cette élection du Maire et de ses Adjoints. 
N’Djaména, le 29 avril 2012,
P. Le  Far/Parti Fédération,
Le Coordinateur Exécutif Fédéral
Le Député Fédéraliste Ngarlejy Yorongar