Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dr Makaye Hassan Taysso, le tout nouveau ministre, interviewé en direct par la teletchad, répondant aux questions liées à la semi-annulation du Baccalauréat se perd dans des sornettes de la Renaissance, théorie creuse et nouvelle formule collable à toute situation. Il dit: " au moment de la renaissance... Pour être compétitif... On a vu que nos étudiants partis à l'étranger reviennent sans diplômes par manque de niveau..." etc....


Monsieur Taysso oublie-t-il que ceux qui bénéficient des bourses à l'étranger sont les fils médiocres du système qui n'ont d'ailleurs jamais obtenu le bac régulièrement et sainement? On en sais une chose: à chaque bac, une liste noire des responsables atterrit sur le Bureau de Monsieur Akacha et celui-ci, un rigolard inamovible à l'office du bac, la verse sur la liste définitive des admis. Ainsi on connait comment certains de nos actuels et ex-DAF ont eu bac et sont partis se falcifier un diplômes avant de s'imposer dans l'administration.


Taysso, de quelle performance ou compétitivité il s'agit, du moment où les enfants et cousins des barons passent entre les mailles du tamis injustes de nos faux-juges de l'office de bac? Durant la proclamation de ce fameux bac de juillet 2012, il y a eu une première liste de 60 candidats du clan qui a été acceptée par le ministre sortant Djidda. Ensuite à la veille de la proclamation des résultats, une autre liste de 70 personnes a été mandatée depuis le haut lieu. Cette dernière liste étant omis par manque de temps, le Ministre Djidda été demis comme un malpropre.


Aujourd'hui on nous parle de performance pourtant depuis 90, certains n'ont jamais peiné pour avoir le bac. On peut vous citer plein de ratés, des nullards, devenus bacheliers par la liste noire concédée aux barons du système. Akacha, s'il a une once de foi et de croyance en Allah, peut témoigner!! Sûrement il ne fera pas mais certainement il sera entendu le jour de la Rétribution et du Jugement devant l'humanité entière.
Au moment les fils des pauvres s'ingénient à user leurs fonds de culottes sur les bancs, les poumons saupoudrés de craie, pour décrocher dignement le bac, d'autres ignares, oisifs et paresseux, se font octroyer le bac et pire des injustices, ces deniers bourricots ont droit aux meilleures bourses. Quand on envoie à l'etranger, des ânes connus pour leurs niveaux déjà faibles au pays, ils ne viendront que:
- sans diplômes, ce qui est fréquent mais accepté par nos favorisés du système
- avec faux diplômes achetés dans une échoppe du pays hôte pour venir s'accaparer de meilleurs boulots au trésor, finance, impôts......
Alors Taysso, de ne te désole pas pour tes compatriotes qui viennent sans diplômes de l'étranger car ton système éducatif envoie les cancre et faibles mais privilégiés!
Taysso, rien n'a encore vraiment changé: les méthodes iniques d'octroi de bourse aux ratés. Résultats: ces mauvais ou faux ambassadeurs sont les derniers ou les exclus de leurs universités de Kenitra à Casablanca au Maroc, de Ouargla ou Tizi-ouzou à Alger en Algérie, de Souss à Tunis, d'Alexandrie au Caire, de Saint-Louis ou de thiès à Dakar, de Conakry à Bamako, de Ouagadougou à Nouakchott, partout! Les fils, frères, cousins et amants de nos barons sont les premiers bénéficiaires des bourses mais les derniers de leur formation. On en cas des cas ici au Maroc qui ne quitte jamais leurs chambres d'étudiants, jouent le playstation, boivent de liqueurs et changent d'institut chaque années et enfin après 3 ou 4 ans, ils ont un diplôme et bonjour le boulot et les frics qui les attendent.
La-bas en Tunisie, meme balades et mêmes échecs des rejetons de nos pontes du régime mais succès éclatants pour les boulots au pays. Un pays abject pour son injustice dans ces cas.


Au Sénégal, les yal-koubaratt passent d'hotel en Hotel, d'auberge en auberge, ayant perdu le chemin du savoir, attendent la fin d'un cycle en changeant des instituts privés pour décrocher un parchemin à coup de CFA.


Taysso, pour l'amour de Dieu, ne nous dope pas avec les théorèmes creux de la Renaissance. Revenez sur terre et regardez bien les gens cupides et fraudeurs dans leurs yeux pour rétablir la justice en invalidant leurs faux- diplômes.


L'office de validation ou d'homologation des diplômes joue grandement dans la perversion de la société en fermant les yeux sur les faux- diplômes qu'elle valide sans peine.

Confidentiel: Aicha tombola