Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Madame le ministre de l'action sociale et de la famille traque des gens !
 
Par Vourboubé Pierre
 
Bonjour, Mak !
 
Qui a osé dénoncer, sur un des blogs, les agissements barbares de notre ministre de l’action sociale et de la famille ? En tout cas, l’affaire fait grand bruit au ministère que dirige cette dame. La concernée aurait ouvert une enquête en vue de mettre la main sur son ou ses détracteurs.
 
Je n’ai pas lu cet écrit. Mais, je sais que cette dame n’est pas en paix avec son âme. Comme la plupart des ministres du gouvernement Nadingar. Beaucoup de fonctionnaires critiquent son comportement. Elle gère de façon familiale, dit-on.
 
Dans son ministère, il y a un accroc des faits divers publiés sur les sites et blogs. Barkaï, se nomme-t-il, a déferlé la chronique en multipliant une copie d'un des écrits qui dénoncent les agissement de notre ministre. Il a largement distribué ce papier dans leur ministère. Naturellement, la ministre est entrée en possession d’une copie. Après sa lecture, elle et quelques-uns de ses collaborateurs ont accusé François, un fonctionnaire proche de Barkaï, celui qui a distribué les copies. Le malheur de ce fonctionnaire est d’être l’intime ami de Barkaï ! Notre belle dame a donc convoqué l'accusé au milieu de tout son staff. Devant tout le monde, François a reconnu qu’il entretenait de bons rapports avec le distributeur de l’écrit mais, il a soutenu qu’il n’était pas l’auteur de ce papier. Il a recommandé que son ami Barkaï soit interrogé. Alors la ministre a fait venir Barkaï qui leur a indiqué que c’est sur un blog qu’il a trouvé le document. Séance tenante, il a fait une démonstration en accédant au blog en question, sa source, grâce à son ordinateur et au  modem d’un de nos opérateurs de téléphonie mobile : "C'est ici que j'ai découvert l'écrit", a déclaré Barkaï. Devant le blog, notre ministre a ouvert grandement les yeux : elle venait de découvrir l’existence d’un blog du genre. Barkaï aussi a dit qu’il n’en est pas l’auteur. Mais, il a fulminé que quelqu’un allait mourir si le monde persistait à croire que c’était lui qui a écrit contre leur ministre. Il craignait une de ces sanctions injustes qui, au Tchad, sont monnaies courantes. Vu cette menace, les collaborateurs de la ministre sont restés bouche bée. La ministre, elle, s’est basée sur quelques mots de l’écrit pour déculpabiliser Barkaï. « Ces mots viennent de moi. Alors l’auteur de ce papier est parmi mes plus proches collaborateurs. Mais, je mettrai la main sur lui », a dit la ministre. Elle a promis de poursuivre son enquête. Barkaï est reparti tranquille. Poursuit-il toujours sa lecture des blogs ? Mak, ce passionné n’aurait pas cessé.
 
La ministre continue, elle, ses recherches. Que de soupçons pour l’instant. Des groupes de gens de même sensibilité partageant les nouvelles sont accusés. Mais, elle jure qu’elle démasquera l’auteur de cet écrit. Elle ne songe pas à changer de comportement pour être en paix avec tout le monde. Comme quoi, il n’y a pas que Me Padaré qui traque des gens pour les réalités qu’ils relatent sur dans les blogs.