Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Une fois de plus, on constate que tous nos commentaires ont "mystérieursement" disparu de notre blog préféré. Il n'y a pas de mystère à tout cela pourtant. Nos avons refusé d'obtempérer après le premier rappel à l'ordre du coordonnateur du blog, Makaila Nguebla. Cet homme a pris l'initiative courageuse de réserver aux internautes un espace d'échange d'idées afin de remédier à sa manière, à la situation qui prévaut dans notre pays depuis l'indépendance. L'initiative est courageuse et louable à plus d'un titre. Parcourez tous les blogs tchadiens. La plupart refusent de créer le moindre espace pour le commentaire des internautes que nous sommes. Ces blogs ont quelque part raison : ils ne veulent pas entendre du "n'importe quoi". Makaila nous a offert un espace d'échange d'idées, purement et simplement. Nous en avons littéralement abusé, véritable viol du blog. Nous avons profité de l'espace pour diffuser sans retenu ce que nous avons en réalité au fond de nos coeurs : la haine, la rancune, le racisme, le tribalisme, l'exclusion. Nous avons déterré la hache de guerre. Nous avons déclenché une véritable guerre civile par internet, difficile a arrêter. Les Tchadiens ne sont pas encore mûrs pour être totalement indépendants. C'est tout à fait vrai. Nous donnons toutes les raisons à la France pour justifier sa présence militaire au Tchad. Les Français justifient leur présence en disant : "si nous partons, ils vont s'entre tuer". L'argument est fallacieux, on le sait. Mais c'est nous qui prêtons le flanc.
 
Personnellement, je n'en veux pas à Makaila d'avoir effacé tous les commentaires. Ce n'est que justice rendu. Quelque part, nous avons été naÎfs. Le coordonnateur du blog est en mesure d'effacer à la seconde près, tous nos messages. On peut même programmer par internet que  certains messages ne soient pas diffusés. L'ordinateur peut se charger de cette tâche. Makaila ne veut pas le faire. S'il laisse en ligne les commentaires les plus abjectes plusieurs jours de suite, c'est qu'il est vraiment patient et tolérant quelque part. En effet, il laisse même en ligne, des attaques qui le visent directement et personnellement. Mais comme toute chose a des limites, il s'est vu obligé de réagir en retirant nos commentaires. Il a raison quelque part, car nous avons franchi le Rubicon. Cet espace est un véritable test pour vérifier si les Tchadiens se tolèrent. Eh bien non. Les Tchadiens ne se tolèrent point. Toutes les guerres sont les bienvenues : nord-sud, musulmans contre kirdis, affrontement inter ethniques tous azimuts. Le sang a coulé, virtuellement du moins, sur le blog de Makaila, notre blog bien aimé.
 
L'union fait la force. Mais en Afrique, le regroupement ethnique est de loin, notre plus grande préférence même au siècle actuel. Le regroupement ethnique a fait de notre vaste continent, une proie facile des autres peuples conquérants. Une constatation : tous les pays d'Afrique sont soit, francophones, anglophones, lusophones ou arabaophones, à l'exception de l'Ethiopie qui fait la différence pour des raisons purement historiques. Nous sommes une proie faciles. Les autres peuples sont venus nous imposer leurs langues et leurs dieux. On change de nom et de croyance, à l'image du conquérant. Il s'agit d'un véritable génocide culturel. Et malheureusement, nous sommes fiers d'être ce que les autres ont voulu que nous soyions. Quand les grands peuples du monde se réunissent, nous n'avons pratiquement rien à dire. Puisque nous n'avons aucune identité, nous sommes obligés de nous ranger derrière les puissances de toutes sortes. La conférence de Copenhague a été une démonstration. Personne n'a écouté les Africains. Ces derniers étaient contraints de conditionner leur signature à une aide financière, alors que l'Afrique est le continent qui respecte le mieux l'environnement. Quand les grandes religions de ce monde se réunissent, ce sont Arabes et Occidentaux qui sont nos représentants. Nous les regardons à la télévisions "défendre nos intérêts". On me taxe d'islamophobe. Mais non ! Je ne le suis point. Je ne fais que remettre en question l'identité que les autres peuples conquérants nous ont imposée. Je remets en question le chemin que les autres nous ont tracé. Le monde évolue grâce à une remise en question perpétuelle des questions d'ordre scientifique, ou religieuses, des croyances populaires. Il ya quelques siècles, les sorcières et autres possédés du diable étaient poursuivis, arrêtés et brûlés vifs en Europe. C'est de là que vient l'expression "chasse aux sorcières". En Afrique, nous pratiquons au plein sens du terme, la chasse aux sorcières. Les Africains refusent de se remettre en question. Conséquences : nous sommes toujours à la traîne. Un internaute, poussé par son intolérance, a lancé cette phrase : "celui qui ne parle pas l'arabe doit quitter le Tchad" et que "l'islamisation du sud du Tchad est une question de temps". Un autre internaute affirme avec fierté que la majorité de Tchadiens est de culture arabo-musulane. Pour moi, c'est une honte, si c'est vraiment une réalité. Le fait que l'arabe et le français soient nos deux langues officielles est une honte ! C'est la preuve que nous sommes dominés par les autres civilisations plus puissantes, plus conquérantes. Véritable partage de gâteau.
 
Je ne peux terminer mon intervention sans évoquer l'affaire Kourgnal, du pseudo de celui qui a fait irruption sur le blog il y a quelques temps. Il est assimilé à un Tsunami par un autre internaute. Il n'est d'accord avec personne. Il consteste tout. Il est fondamentalement raciste. Il va jusqu'à contester l'existence même de certains groupes ethniques au Tchad. Adolf Hitler était un nain à côté de ce géant raciste. Il en veut aux "kirdis haffins", il en veut aux hadjérays, il en veut... à tout le monde. Personne ou presque, ne sait véritablement d'où il est. En tout cas, il se réclame musulman, non de confession, mais de race. Pour le musulman de race qu'il est, un sudiste au nez aplati ne peut être musulman. C'est un kirdi affine. Pour être musulman, il ne faut pas avoir le nez applati.  Il faut avoir le nez effilé, à défaut d'avoir un nez effilé et recourbé avec une peau blanche, comme un vrai arabe. "Abdoulaye kirdi" désigne communément les sudistes qui ont eu le malheur de se convertir à la religion musulmane. C'est exceptionnel au Tchad : la religion musulmane est considéré comme une ethnie. On ne peut être, en effet, sudiste au nez applati et musulman. Du côté du sud, on les appelle "Doum teul" (littéralement, transformé en musulman, autrement dit, pas vrai musulman), du côté de Kourgnal, c'est un "kirdi affine", même s'il est musulman. C'est un "Abdoulaye kirdi". Au Tchad, on naît musulman. On ne le devient pas. La conversion n'est pas reconnue de tous les côtés. Seul le converti croit en ce qu'il fait.
 
La guerre par internet est la forme la plus abjecte de la méchanceté et de la lacheté humaine. C'est pire que 1979 au Tchad. On prend un pseudo quelconque et on vomit toutes sortes d'insanité, de haines tribales, toutes sortes d'insultes. Internet est là pour nous permettre de vérifier qui est honnête, et qui ne l'est pas, qui maîtrise ou pas ses instincts bestiaux. Ces invectives sur internet prouvent nettement que la guerre civile est en train de couver comme un feu sous le cendre au Tchad. A la moindre occasion, ça va exploser. Enfin.. Je ne le souhaite pas.
 
J'espère seulement que Makaila n'a pas l'intention de supprimer purement et simplement la rubrique "commentaire". Il peut le faire si nous ne revenons pas à la raison et ce sera à notre détriment.
 
Bonne année 2010 à tous les internautes !
 
BELEMGOTO Macaoura.