Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ISSA TOUBAWI

Interview  avec M.Issa Attoubawi ,  leader du Front des Toubous pour le Salut de la Libye (FTSL)

M.Issa Attoubawi, est un homme politique et opposant libyen au régime du colonel Mouammar Khadafi. Il est en exil en Europe et dirige le Front des Toubous pour le Salut de la Libye (FTSL), mouvement d’opposition politique qui revendique la justice sociale et l’égalité  entre les différentes composantes qui constituent la nation libyenne.

 

Dans l’interview qu’il nous a accordée, M.Issa Attoubawi, dénonce l’injustice sociale et la discrimination subies par les populations Toubous, une composante négro-africaine qui vit au sud de la Libye.

Selon M.Issa Attoubawi, le mot démocratie, est un tabou en Libye, seuls les comités populaires qui l’exercent dans un espace politique limité sans un débat  contradictoire.

 

Il lance un appel au peuple libyen à la désobéissance civile et en appelle à la communauté internationale d’opter pour l’isolement international du régime totalitaire du colonel Mouammar Khadafi.

 

Lire l’interview

 

1-      Blog de makaila : Bonjour M.Issa ! Vous êtes le leader du Front des Toubous pour le Salut de la Libye (FTSL), opposition politique en exil. Pourquoi avez-vous crée ce mouvement et quelles sont les raisons qui vous ont poussé en exil ?

M.Issa Attoubawi :  Tout d’abord, j’aimerais bien vous remercier pour  l’intérêt que votre blog porte sur la question des Toubous et ses répercussions sur la situation politique en Libye. Depuis la prise du pouvoir par le colonel  Kadhafi, il y a plus de 40 ans, la communauté Toubous subissait toujours  de la discrimination, de l’injustice et de la stigmatisation.

En Libye, les membres de cette communauté sont considérés comme de sous-sujets. Ils sont privés de leurs droits les plus élémentaires : le droit à l’éducation, à la santé, à la vie décente, à la citoyenneté et à la participation à la gestion de la société. Malgré la richesse évidente de la Libye, nous vivons encore dans les grottes et sous les tentes dans le grand Sahara. Ceux qui ont réussi à vivre dans les bidonvilles, ils sont soumis à l’esclavage classique ou  moderne.

 

Depuis le début des années 80, les Toubous réclament  l’amélioration de conditions de leur vie et la construction des écoles et dispensaires dans le Dar-Toubous, mais le régime a fermé les yeux. A partir des années 90, il a soigneusement planifié à déserter la région des Toubous et à effacer leur identité en dépossédant de la nationalité et en déportant certains d’entre eux de leurs localités initiales. Il est important  de noter que plusieurs membres de cette communauté ont été sommairement exécutés et certains ont été arbitrairement incarcérés. Pour toutes ces raisons et autres, nous avons déclaré la lutte contre ce régime en créant  le Front des Toubous pour le Salut de la Libye (FTSL) qui  regroupe en son sein des Toubous et autres libyens désireux  de voir un jour la Libye libre et démocratique.

 

Le FTSL a pour objectifs : La lutte pour l’égalité de tous les citoyens libyens devant la loi. 2-  La répartition équitable de la richesse du pays afin de développer les zones et régions les plus marginalisées y compris celles qui appartiennent aux  Toubous  3- la réparation de l’injustice subie contre les Toubous  surtout pendant la guerre Tchad-Libye 4-  Le respect des Droits de l’Hommes et la démocratisation du pays. 5- Une large représentation des Toubous dans toutes les institutions politiques, militaires, sécuritaires, économiques et stratégiques  de l’Etat.  5- La lutte contre l’impunité en traduisant en justice tous ceux qui ont commis des crimes de sang,  crimes politiques et économiques.

         

2-      Blog de makaila : votre organisation milite pour défendre les causes et les intérêts de la communauté Toubou en Libye. Que reprochez-vous au régime du colonel Mouammar Ghadafi ?

 

-          M.Issa Attabawi : Je pense qu’il est temps de revoir la  Troisième Théorie  Universelle du colonel et son Livre Vert qui autorise en pratique la discrimination raciale, l’injustice, la répression  et l’exaction contre la minorité ethnique et linguistique dans le pays. Je  cite comme exemple, en mars 2009 les autorités libyennes ont détruit plus de 600 maisons appartenant aux Toubous.  Regardez comment le Colonel ordonne l’expulsion des ressortissants de certains pays de l’Afrique noire. Comment peut-t-on interpréter le comportement de fils de Kadhafi en Suisse l’an dernier et la réaction du père  contre ce pays. Comment peut-t-on justifier certains assassinats politiques opérés contre les opposants au régime. Et l’affaire de Lockerbie, DC 10 d’UTA etc. En tout cas, La démocratie des Comités Populaires a échoué et qu’il est temps de gouverner mieux et autrement!

 

3-      Blog de makaila : Il y a quelques semaines, vous avez attiré par un communiqué de presse, l’attention de l’opinion publique nationale et internationale de venir assister à Bruxelles à la séance de l’ouverture historique d’un procès contre les dignitaires libyens. Que s’est passé-t-il au juste en Libye ?

 

-          M.Issa Attoubawi : Il est vrai que l’actuel Ambassadeur Grène Saleh Grène a commis des crimes odieux dans les années quatre-vingt contre le peuple Libyen en général et plus précisément contre l’ethnie Toubous. Il est à noter que certains tchadiens ont été aussi victimes des exactions opérées par le Colonel Massoud Abdelhafiz Kadhafi, Général Rifi Ali Shérif, Colonel Mahamat Himeidi Kadhafi, Général Abdelfattah Younouss (actuel ministre de l’intérieur de la Libye). Je me souviens à l’époque que  le  colonel Younouss était le chef des forces spéciales.

 

4-      Blog de makaila : Parmi les  responsables politiques incriminés, vous citez également M. Grène Saleh Grène,  ambassadeur de Libye au Tchad. Qu’a-t-il commis comme exactions à l’encontre des populations Toubous ?

 

M.Issa Attoubawi : En 1988, l’ambassadeur Grène Saleh Grène a injustement enlevé six (6) jeunes toubous du village Oum-Araneb dans le sud de la Libye. Il les a conduits à l’aide de Béchir Salah Béchir à Sebha et tous ont été égorgés devant leurs femmes et leurs enfants dans un quartier peuplé des parents de Kadhafi. A ce jour, les familles n’ont trouvé aucune trace. Comme je vous ai dit que des tchadiens ont eux, le même sort. C’est pourquoi, nous lançons un appel au peuple Tchadien, à la justice Tchadienne et au Président tchadien Idriss Deby de collaborer avec la justice internationale qui va statuer sur ces crimes.

 

5-      Blog de makaila : peut-on parler de la démocratie en Libye sous le guide libyen ?

 

-          M.Issa Attoubawi :  En  Libye, le mot démocratique est un tabou depuis l’arrivée au pouvoir du colonel Kadhafi. La démocratie exercée par les comités populaires n’est pas une varie démocratie. C’est une mise en scène.

 

6-      Blog de makaila : comment vivent-t-ils les Libyens dans un environnement politique fermé, sans libertés de presse, ni  une opposition  et  une société civile active ?

 

-          M.Issa Attoubawi :  Presque tous les pays africains ont commencé à démocratiser leur vie politique à l’exception de la Libye. La politique de la terreur et la répression qui sèment  la vie quotidienne dans ce pays. Par exemple : en 1986, il y a eu plus de 2200 assassinats dans une prison à toit fermé dans la tristement célèbre prison d’Abou Selim

 

7-      Blog de makaila : selon vous, quel sera le salut pour le peuple libyen ?

 

M.Issa Attoubawi : Actuellement, nous menons seuls la lutte contre ce pouvoir, mais nous demandons l’aide et le soutien de la communauté internationale et les pays africains pour que cette politique change et que les Toubous obtiennent leurs droits et le peuple libyen leur liberté.          

 

 8 – Blog de makaila : quel message avez-vous à adresser au peuple libyen ?

 

-          M.Issa Attoubawi : J’appelle le peuple Libyen à la désobéissance civile et à l’unité dans leurs rangs. J’exhorte aussi les organisations internationales notamment celles qui militent contre les violations des Droits de l’Homme à exercer des pressions auprès les instances internationales afin d’isoler le régime totalitaire de Kadhafi. Je suis convaincu qu’avec le temps le peuple libyen sera en mesure de défier ce terrifiant  pouvoir en place et arracher  une victoire cruciale.

 

9-      Blog de makaila : quel est votre mot de la fin pour nos lecteurs ?

 

M.Issa Attoubawi :  Je voudrais informer les visiteurs de votre blog qu’ils peuvent suivre de près sur la situation politique en Libye et l’évolution de la cause de minorités opprimées  dan ce pays en cliquant sur  lien :  .www.altboo.com

 

 

Merci M.Issa Attoubawi

 

 

Propos recueillis par Makaila Nguebla