Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Moleres-Soudan_021.jpg

 

Bonsoir Monsieur Makail! 

Tchad : des détenus pas comme les autres.                                 

 
Un groupe de prisonniers était renvoyé aux calendes grecques par le régime de N’Djamena. C’est la deuxième année d’incarcération de plusieurs opposants tchadiennes, parmi lesquels : Mansour YOUSSOUF, Adjbane Minallah SEID,  Hassan HEMCHI, Hamdane IBRAHIM, Alladjad Adam ANNOUR et Mahamat KODO… Ils étaient au nombre de trentaine, membres de l’opposition armée tchadienne, combattants de la CNRD (Concorde Nationale de la Résistance pour la Democratie), traqués, arrêtés manu-militari et jetés en prison en 2010, par le régime génocidaire de Khartoum, pour n’avoir pas obtempéré  à  leurs diktats.

Plus de huit mois de séquestration dans les geôles de services secrets soudanais, ils ont été livrés au régime despotique tchadien, en 2011, après la libération d’un nombre important des prisonniers de l’opposition à N’Djamena par le régime en place.
Après cette extradition, les autres opposants tchadiens exilés au Soudan, certains ont été emprisonnés et d’autres qui ne le sont pas vivaient dans une prison à ciel ouvert.  Quant aux extradés, depuis plus de huit mois, ils étaient incarcérés dans le cachot de N’Djamena et croupissaient dans des conditions déplorables. Ainsi, chaque jour qui passe leur condition de vie se détériore et va de  mal en pis.
Alors que manigance-t-il le régime pour leur sort ?

La situation préoccupante de nos compatriotes interpelle l’opinion nationale et les organisations internationales Humanitaires et de Défense des  Droits de l’Homme afin d’intervenir pour leur sort.
 
 
                          Mahamat Hissein MOUSSA