Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1998652103-les-insurges-libyens-repousses-a-20-km-de-ras-la.jpg

Le chef de l'opposition libyenne a mis en garde samedi contre la "catastrophe" qui risque de se produire en Libye si les pays occidentaux n'imposent pas rapidement une zone d'exclusion aérienne pour empêcher le régime du colonel Kadhafi de bombarder les positions rebelles.

 

"Si une zone d'exclusion aérienne n'est pas imposée au régime Kadhafi, et si ses navires ne sont pas contrôlés, alors nous aurons une catastrophe en Libye", a averti Mustafa Abdul-Jalil, président du Conseil national libyen de transition (CNLT), dans un entretien accordé à l'Associated Press.

Avant toute décision, l'Union européenne souhaite obtenir le soutien des organes régionaux. Or, la Ligue arabe, qui se réunit ce samedi au Caire, est divisée sur la réponse à apporter à la crise libyenne.

Mustafa Abdul-Jalil s'est déclaré "déçu" par ces atermoiements. "Chaque jour qui passe, des civils sont tués ou blessés et Kadhafi les bombarde avec toutes sortes d'armement", a-t-il souligné.

Le président du CNLT a par ailleurs écarté toute solution négociée avec le régime de Moammar Kadhafi. "Toute la population à travers le pays veut que Kadhafi parte et en aucune façon nous ne négocierons une autre option", a-t-il affirmé.

"Nous laissons la communauté internationale faire face à ses responsabilités. Le peuple ne veut plus qu'il gouverne. Les gens ont le choix entre deux choses: être tué ou combattre jusqu'au bout", a-t-il résumé.

Mustafa Abdul-Jalil était ministre de la Justice. Il a démissionné pour protester contre "l'usage excessif de la force" contre des manifestants non armés. Après sa défection, il a affirmé que le colonel Kadhafi avait personnellement ordonné l'attentat de Lockerbie qui avait fait 270 morts en 1988. AP