Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1301566980-tchad

La chaine de télévisons Al Aan diffuse une interview exclusive avec le premier témoin de la présence de mercenaires en Libye

 

Le reporteur le la chaine de télévision Al Aan en Libye a réalisé une interview exclusive avec le ressortissant Tchadien Bashir Mohammed, considéré comme le premier témoin de l'importation des mercenaires africains par Kadhafi pour attaquer les rebelles et tuer les Libyens. Bachir, qui se trouvait sur la frontière Lybie- Tunisie au cours de l'interview a déclaré que: «les forces du Kadhafi lui ont offert une somme de 30 milliards de dollars en échange de tuer les rebelles Libyens, mais il a refusé cette offre, indiquant que certains des citoyens tchadiens l'ont accepté, en ajoutant que:" Les mercenaires tchadiens sont maintenant dans le champ de bataille avec les forces de Kadhafi ". Afin de commenter sur cette question, l'épisode exclusive du programme "AL Yawm" présenté à 3:00 GMT a accueilli l'observateur et l'analyste politique libyen Mohammad Al Toomi ainsi que le Vice-secrétaire général du Front National pour le Salut de la Libye Mohamed Ali Abdallah. En premier, l'observateur et l'analyste politique libyen Mohammad Al Toomi a révélé qu'au début de la crise, des parties et des institutions, libyennes et non-libyennes ont engagé des mercenaires africains, qui n'avaient aucune idée sur l'ampleur des combats qui les attendaient en Libye ni sur les nombreux crimes commiscontre le peuple libyen.

L'ancien Premier ministre libyen Mubarak Al Shamekh nous a rejoint au téléphone, pour déclarer « la confession du ressortissant Tchadien Mohammad Al Bashir est considérée comme un témoin des crimes du régime libyen."

Dans un contexte similaire, l'ancien diplomate libyen Ali Zaidan qui se trouve au Caire a imploré par téléphone, le président tchadien Idriss Deby d'arrêter de soutenir le régime de Kadhafi et lui procurer des mercenaires. Il a également appelé à établir une zone libre et sécurisée pour faciliter les opérations de secoure, car les secouristes ne peuvent pas se déplacer sous le bombardement des villes de la Libye par les partisans du Kadhafi.

Le consul général du Tchad à Jiddah, Mohammed Al Mastoor Al Said a participé à l'émission afin de commenter sur le recours du Kadhafi aux mercenaires Tchadiens et a affirmé que son pays est loin de ces événements et qu'il n'interfère pas dans les affaires intérieures de la Libye, en confirmant que le Tchad se joint à l'Union africaine et au reste du monde afin de résoudre le problème pacifiquement.

Le Secrétaire Général du Front national pour le salut de la Libye Mohammad Ali Abdallah a déclaré qu'il ya un délai de la part de la communauté internationale dans le soutient et l'armement des révolutionnaires. En fin d'émission , l'opposant libyen à Doha Zakariya Sahd a parlé d' une rupture au sein du cercle proche du Kadhafi et a déclaré que la visite de l'envoyé spéciale du Saif Al Islam Al Kadhafi en Grande-Bretagne, Mohamed Ismail, visait a s'excuser auprès des Britanniques sur les événements des deux dernières semaines, justifiées par l'état psychologique du colonel Kadhafi .Il a même exprimé son désir de discuter la situation en Libye afin de trouver une solution dans trois ou quatre mois.

 

Source: Ici