Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

2010050118141920

Corriger les indices là où on est défaillant, tel était le principal objectif d’Audace Institut Afrique (AIA) et sa directrice, Gisèle Dutheuil, en organisant une journée d’audit de la liberté économique en Côte d’Ivoire, le jeudi 22 septembre 2011, à l’amphithéâtre de l’espace CRAE-UEMOA au Plateau.

Co-animé par AIA, Unmondelibre.org et la fondation Atlas, le séminaire sur l’audit de la liberté économique a permis de relever la place de choix que revêt ce thème dans l’économie d’un Etat. Deux communications ont meublé les entretiens, notamment celles d’Emmanuel Martin de Unmondelibre.org et du Président d’Audace Institut Afrique, Mamadou Koulibaly. Leurs interventions avaient pour fondement une étude d’audit réalisé par l’Institut Fraser, basé au Canada sur les libertés économiques en Côte d’Ivoire. Malheureusement, la Côte d’Ivoire semble ne pas être bien lotie en termes de libertés économiques au plan mondial. « La Côte d’Ivoire est 10ème mondiale dans les Etats défaillants, après la Somalie, le Tchad, le Soudan, la RDC, Haïti, Zimbabwe, la République Centrafricaine et l’Afghanistan », a déclaré Mamadou Koulibaly. Les indices de mesure qui ont guidé les chercheurs de l’Institut Fraser dans leur étude sont, la taille de l’Etat, le système juridique, l’accès à une monnaie, la liberté du commerce international et la réglementation du crédit, du travail et des affaires. Concernant le premier élément cité, les conférenciers ont fait savoir que plus la place de l’Etat et de ses entreprises publiques sont importantes, plus il faut payer d’impôts pour leur financement et moins le secteur privé dispose de moyens. Mis en cause dans cet audit, le système judiciaire des pays en voie de développement. « C’est en effet la plus importante fonction de l’Etat de construire un système de police et de justice incorruptible, rapide et transparent », a dit le président d’Audace Institut. Sur la monnaie, les conférenciers pensent que « l’inflation érode la valeur du revenu gagné justement ainsi que celui de l’épargne. Ainsi, une monnaie saine est donc essentielle pour protéger les droits des propriétés », relève l’audit de Fraser. « Les barrières au commerce et le protectionnisme sont des instruments d’appauvrissement des populations (…) Une réglementation excessive limite la liberté économique », mentionne l’audit. Toutefois, l’impact de la liberté d’économie reste le progrès, l’amélioration des plus pauvres, l’amélioration du score des autres libertés, la réduction de la corruption, l’amélioration de l’indice de satisfaction de vie. Les exemples sont légion à travers le monde. Jean Louis Billon qui représentait le patronat ivoirien, a plaidé pour un environnement judiciaire sain. C’était en présence de plusieurs organisations étatiques.
A Dedi

Source: http://news.abidjan.net