Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Mak, bonjour !
 
J’ai bien pris connaissance de tous les écrits relatifs aux menaces qui pèsent sur certains journalistes et ton blog. Plusieurs fois, nous l'avons déploré. Et je continue de déplorer que nos dirigeants digèrent mal les critiques. Mais, je ne tergiverserai longtemps à situer les vrais responsables de cette situation : le premier Ministre et le président de la République.
 
Oui, pour moi, ces deux personnalités sont les seuls à avoir nommés Me Padaré, Hassan Silla et les autres membres du Gouvernement. Maintenant, le gouvernement, toute une institution, est érigé en machine de repression. Dans les cabinets, les gens passent le plus clair de leur temps à concocter des plans macabres contre les gens qu'ilssoupçonnent dedénoncer leurs bêtises ! Les moyens mis à leurs dispositions pour effacer la misère des tchadiens servent à entretenir des chapelles de tueurs ! Dans ces conditions, quels résultats atteidron-ils ? Alors, le PR et le PM sont donc interpelés au plus haut degré. Ils doivent démettre ces gens grincheux  du gouvernement parce qu'ils ternissent l’image du pays. Sinon, les appeler à plus de responsabilités et de respect envers la Républiqu. Sinon, leur demander de soigner leurs images en se comportant en ministres et non en chef de gangs.
 
Chers minsitres, pourquoi menacer ceux qui vous conseillent utilement à travers la dénonçiation de vos abus ?
 
Mak, ce que font ces ministres s’apparente à l’abus de pouvoir. Hassan Silla laisser Me Padaré se cacher derrière lui pour menacer un journaliste ? Non, c'est de l’égoïsme pur et dur. Simplement un assassinat. Là, je tombe des nues. Hassan Silla, en tant ministre de l’information et de la communication, ne doit pas ignorer qu’Eric Topona est secrétaire général de l’union des journalistes tchadiens (UJT). En envoyant ce dernier à Fada, Hassan Silla a-t-il aussi voulu décapiter carrément le bureau de l’UJT ?
 
Mais, nos ministres ne doivent pas oublier qu’il y a une vie après le passage au gouvernement. Hassan Silla restera journaliste. Avec son entrée au gouvernement, il a l’opportunité de sortir les journalistes du gouffre dans lequel ce pouvoir les a jetés depuis le 1er décembre 1990. Au lieu de cela, hélas, je constate le contraire. Mahamat Hissein a raté l'occasion de soigner l’image de ses confrères. Hassan Silla peut encore sauver les meubles. Et tous ces journalistes qu’il veut enterrer sont des jeunes comme lui. Il leur doit assistance et protection. Ils sont menacés.
 

Et MSF ne doit pas se laisser distraire par les propos de ces deux minsitres : Me Padaré a effectivement menacé tout ce monde, en plus de bien d’autres personnes autour de Kebzabo ainsi que le chef de la communauté Moundang et Guidar de N’Djaména. Me Padaré « très attaché à la liberté » ? Laissez-moi rire. On le connait assez pour l’avoir toujours côtoyé. Pour avoir partagé sa nourriture, sa bière, ses secrets, tout et tout. Il sait endormir pour mieux sauter. Autour de tous ceux qu’ils menacent, il a au moins deux espions sensés lui rapporter tout ce qui se dit sur lui. Pour lui donner l'impresson d'avoir bien fait leur travail, ces espions lui mentent souvent. d'ailleurs, ils agissent sans l’art et se démasquent dès leurs premières questions. Alors tous ces gars menacés doivent redoubler d’efforts. Sinon, ils seront surpris