Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

dadnadji.jpg 

M. DADNADJI  Joseph DJIMRANGAR, Premier ministre du Tchad

 

 

Lettre ouverte au  Premier Ministre du Tchad,


M. le Premier Ministre,


Si aujourd'hui j'ai pris ma plume pour vous écrire ce qui suit, c'est parce que dans vos allocutions, vous avez affirmé que vous êtes « ami des travailleurs et ennemi des paresseux ». Si vous l'êtes, sachez qu'au Tchad l'école  est créée à Mao en 1991 avec 11 élèves. Cependant, cette ville mérite  indubitablement à faire une cité ou une musée scolaire avec des infrastructures para-scolaires.

En revanche, la première pierre de l'université Pétro-Chimie du Kanem a été déposé, il ya 5 et presque 6ans, mais jusqu'à l'heure où je vous écris, nous n'avons pas vu un seul grain de sable pour sa construction dans cette historique région du Kanem à Mao.

Actuellement, l’université porte ce sobriquet : université petro-chimie du Kanem, mais les étudiants font leurs cour à Ndjamena par l'absence totale de ses bâtiments. Cette négligence funambulesque du ministre d'infrastructure ou  autres réactionnaires gouvernementaux  nous conduira certes à une exaspération révolutionnaire  d'ou les corolaires  seront un lourd fardeau .vaut mieux prévenir que guérir.
    Mr le Premier Ministre, l'enseignement est la colonne vertébrale d'un pays certes, mais pourquoi nos étudiants de l'Ecole Normale d'Instituteur de Mao errent par-ci par -là par manque des documents juste pour les stages? Le pire dans tous ceci, c'est depuis 4ans que ces étudiants  future instituteurs ou institutrices, font leurs cours bien sur a Mao mais dans les bâtiments de l'école centre mixte dans l'après midi par inexistence de leurs bâtiments.
M. le Premier Ministre, conseillez à votre ministre d'infrastructure de prendre les infrastructures de cette ville au serieux.il faut que vos ministres, infrastructure, santé, éducation ,culture et sport enlève dans leurs idées ce qu'on appelle  amabilité de façade, M. le ministre ne prenez pas notre silence comme une défaillance et notre calme et gentillesse avec le gouvernement et ses plénipotentiaires pour une faiblesse .Nous ne laisserons en aucune manière ternir l'image de notre ville. Avant tout, nous vous demandons de voir le ministre de l'infrastructure pour la construction de l'université petro-chimie du Kanem et  d'Ecole Normale d'Instituteur le plus vite possible.


Je ne suis pas un révolutionnaire, ni  un virus juvénile, mais juste un citoyen chauvin blessé par les dirigeants de mon pays.


        Signé un étudiant de Pétro-Chimie du Kanem