Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-25

 

Lettre Ouverte

Monsieur le Ministre Tchadien de la de la Justice,

 

En notre qualité de Citoyen et d’Observateur de la vie politique de notre pays, nous attirons votre attention sur les dérives engendrées, par vous-même et certains de vos collaborateurs, et  ce, en manipulant  pour  votre propre intérêt et celui de votre machiavélique de président, le Ministère de la Justice et de la Moralisation.

Monsieur, le Garde de Sceaux, nous avons,soit par voie de presse, soit dans les coulisses du palais, lu et vérifié énormément des faits vous accusant de torpiller et d’orienter la justice de la République à votre guise, pour satisfaire les convoitisesdu prince de Dar BILLIA.

Sous votre gouverne,  la Justice Tchadienne génère aujourd’hui des pratiques douteuses et des valeurs injustes. Vous détournez  cette justicepour condamner dans l’« affairisme » le plus sordide et entretenir des réseaux au ministère.

En liant politique et  « affaires», vous n’avez jamais pu dénouer par voie de Justice, toutes les incarcérations de ces derniers temps.

Pire, des hommes de grande qualité, ayant servi la République,ont été encellulée sans qu’une  justice digne de ce nom, c'est-à-dire non entachée de manipulations et malversations, ne parvienne à faire un jugement.

Au lieu d’exercer  votre mission avec autorité et diligence, vous multipliez les faux semblants, les promesses de promotions à ceux des magistrats qui vous obéissent et des sanctions à ceux qui veulent  dire le droit.

Vous menez une politique de terreur pour une JUSTICE où le Droit est orienté pour plaire au SULTA N.

Les chambres réunies se sont  prêtées à des décisions arbitraires dictées par vous sous peine d’exclusion et de sanctions.Telest le cas de ces magistrats qui ont été sanctionnés sans qu’aucune responsabilité ne soit établie. Leur seul tort  était de refuser  de créer l’injustice en condamnant des innocents.

Pour compléter ce tableau, il nous faut vous indiquer également que les auxiliaires de justice (avocats, huissiers,...) sont sur le qui-vive ne sachant à quel moment, ils seront rattrapés par vos dérives.

En laissant perdurer cette situation dramatique pour l’institution, vous mettez en péril le fonctionnement de la JUSTICE dont la vocation a été complètement vidée de son contenu et gravement dévoyéepar votre comportement. Agissant comme vous le faites, vous avez failli à tous vos devoirs.

Aujourd’hui, grâce à ce laisser-faire coupable et sans doute orchestré par une partie des magistrats, l’institution a perdu toute reconnaissance et même tout crédit, auprès de nos compatriotes.

Il est temps que vous partez pour au moins laisser UNE JUSTICE  plus juste et plus humaine.

Par-delà, nous souhaitons que soit mis fin à l’impunité, au déni de droit et à l’injustice dont sont victimes les tchadiens.  Regardez, comment Monsieur « YOGA » a été assassiné, chez vous à la justice. Vous savez pourquoi ??? Parce que justice n’a pas été rendue.

Devant des situations comme celles-ci, du fait des lenteurs de la Justice de notre pays, notre indignation légitime est à son comble.

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, nous sollicitons votre démission, pour laisser un Parquet compétent afin que les mesures les plus urgentes et les plus adéquates pour la pérennité et le retour à une situation de justice « normale ».

Nous vous remercions de la suite que vous voudrez bien donner à cette démarche.

Yves KONGOSSA

Palis de Justice