Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

PAPA MOCTAR

 

 

Cher ami

 

C'est toujours un plaisir de te griffonner quelques mots pour te mettre au parfum de l'actualité du continent noir. Je sais  que tu n'aimes pas cette appellation "continent noir" mais le continent n'a jamais été aussi noir qu'aujourd'hui. Tu ne  doutes pas de mon africanitude et de mon africanité authentique. Tu es certainement au courant de la célébration du  Cinquantenaire des indépendances de dix-sept pays africains et la tournure folklorique qu'elle a prise. Rien n'a presque  changé dans les habitudes, on chante le matin, on danse à midi et on rigole le soir comme la Cigale de La Fontaine. Demain  peut-être les Africains imiteront la Fourmi et se mettront au travail pour hisser leur continent au même rang que l'Union  européenne et les États-Unis d'Amérique où encore le BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine).

 

Cher ami, tu ne cesses de me demander les nouvelles de l'Afrique. Je le ferai bien mais pas avec une gaieté de coeur. Dans  l'Afrique de l'Ouest, là où je me situe actuellement, tout n'est pas rose. Au pays de la Lagune Ebrié, les acteurs  politiques n'arrivent pas à trouver un consensus pour la tenue d'élections libres et transparentes. Le rebelle-Premier ministre Guillaume Soro ne veut que le désarmement des Forces nouvelles soit un préalable pour l'organisation des élections présidentielles comme le souhaitent les amis du Président illégitime Laurent Gbagbo. 

 

 Les gbagbistes, ayant contribué à  l'instabilité politique que connaît la Côte d'Ivoire, n'ont pas tout à fait tort cette fois-ci, parce qu'il est inconcevable  de tenir une élection dans un pays avec deux armées opposées. Depuis cinq ans les Ivoiriens n'arrivent pas élire leur Président. Par contre les Mauritaniens ont élu le putschiste Mohamed Ould Abdel Aziz. Mais ce dernier veut arabiser le pays.

 

Il veut sûrement veut imiter ses homologues de l'Union du Maghreb Arabe. Toutefois, une partie des étudiants non-arabophones  et les Négro-mauritaniens s'opposent à cette arabisation de la Mauritanie. Chez son voisin du sud, le Sénégal, les  opposants et la société civile veulent barrer la route à une éventuelle succession monarchique à la tête du pays. Au sud, en Casamance, le crépitement des armes empêche les populations de dormir sur leurs deux oreilles.

 

La situation n'est guère reluisante en Guinée-Bissau où les militaires font la loi. Ils avaient menacé de mort le Premier  ministre Carlos Gomes Junior et coffré le Chef d'Etat-major des armées et plus de 40 officiers à la prison de la base  aérienne de Bissau. Par contre, le Général Sékouba Konaté, porteur d'espoir et successeur du décevant Moussa Dadis Camara,  tente de remettre la Guinée sur de bons rails. Les Guinéens de l'étranger sont en train d'être recensés et vont voter pour  la première fois de leur vie au mois de juin prochain, sauf changement. Après plusieurs décennies de conflit, le Liberia et  la Sierra Leone avancent petit à petit sous les commandes de Sirleaf et de Bai Koroma. Politiquement le Mali est stable,  mais il est menacé par les groupes terroristes qui s'activent au nord. Cependant, son voisin nigérien, est dirigé par une  junte militaire depuis le 18 février. Les militaires ont renversé février le têtu Mamadou Tandja et font face à l'avancée  d'une famine menaçante. Le pouvoir de l'ancien putschiste Blaise Compaoré, tombeur de Thomas Sankara, n'est pas menacé.

 

D'ailleurs, Compaoré s'impose dans la sous-région et s'investit dans la résolution des conflits, mais le Burkina Faso ne décolle pas. Au sud du Pays des Hommes intègres, le Ghana reste la fierté démocratique de l'Afrique de l'Ouest. Le président  américain, Barack Obama l'a visité l'année dernière et a félicité ses dirigeants qui ont semé les graines de la démocratie et de la bonne gouvernance.

 

Mon cher ami, la bonne gouvernance n'est pas togolaise. Les opposants du pays de Sylvanus Olympio contestent jusqu'à  maintenant la première élection de Faure Gnassingbé, le successeur de son père autocrate. Ils organisent des marches  hebdomadaires pour manifester leur désapprobation. Cependant, l'opposition béninoise a désigné son candidat unique qui doit faire face à Yayi Boni en 2011. Cher ami, je vais quitter l'Afrique de l'Ouest avec une triste scène. Les musulmans et  chrétiens du Nigeria s'entretuent à coup de machettes et de coupe-coupe. Yar'Adua est toujours malade et le président  intérimaire essaie de devenir le vrai président.

 

L'Algérie fait face aux éléments d'Al Qaïda au Maghreb islamique. J'ai oublié de te dire que son président, Bouteflika, a  tripatouillé la Constitution et il a été réélu pour la troisième fois sans difficulté. En Tunisie, comme d'habitude, les  droits de l'Homme sont toujours malmenés et l'autocrate Ben Ali, qui fera bientôt 30 ans au pouvoir, refuse de céder son  fauteuil. Mouammar Kadhafi le putschiste a déjà fait 40 ans au pouvoir, mais por sa succession il pense à ses fils. Cher ami ce que  tu ne sais pas, l'idée de Kadhafi est plagiée par Hosni Mubarak, le vieux Raïs. Le président égyptien, au pouvoir depuis  l'assassinat d'Anouar El Sadate en 1981, veut que son fils, Gamal Mubarak, lui succède. Le Royaune chérifien n'arrive  toujours pas à s'entendre avec les autres pays d'Afrique sur l'épineux dossier du du Sahara occidental.

 

Je fais juste un petit saut pour te faire la situation de l'Afrique dans sa partie orientale. Omar El Béchir, poursuivi par  la Cour Pénale Internationale, a organisé des organisations générales ce dimanche 11 avril. Ces joutes électorales, boycotté  par les grands partis de l'opposition, n'ont pas apaisé le Darfour.

 

Les observateurs occidentaux critiquent le déroulement  de ces élections et constatent qu'elles n'ont pas respectées les normes internationales contrairement aux observateurs de  l'Union africaine. Mais il ne fallait pas attendre à ce que les Occidentaux soutiennent Béchir. Et l'année prochaine, les populations du Sud Soudan voteront pour l'autodétermination. L'Ethiopie et l'Erythrée se crêpent toujours le chignon de  temps en temps. Tu sais, ces deux pays sont sous-développés c'est ce qui explique la brièveté de leur guerre. Dans la  Somalie voisine, la situation est apocalyptique. Les insurgés islamistes sont les maîtres de Mogadiscio. Récemment, ils ont  interdit aux radios de diffuser de la musique sous toutes ses formes. Pour remplacer l'absence des génériques et jingles,  les techniciens de radios se servent des bruits de moteurs de véhicules et l'ambiance des rues. Dans le Golfe d'Aden, les  pirates hantent le sommeil des tankers et autres bâtiments.


Pour mieux surveiller ce qui se passe dans cette partie du globle, les Américains se sont installés à Djibouti. Les Français  ne sont plus les seuls à détenir une base militaire dans le pays des Afars et Issas. Une nouvelle fraîche : l'Assemblée  nationale djiboutienne vient de modifier la Constitution du pays pour permettre à Ismail Omar Guelleh à briguer un troisième  mandat. C'est malheureux, en Afrique nous aimons trop rester au pouvoir. Les hommes politiques kényans ne dorment plus que  d'un seul oeil. La Cour pénale internationale est en train d'enquêter sur les violences post-électorales de 2007. Tu me  diras encore que la Cpi ne s'intéresse qu'à l'Afrique mais l'impunité doit être bannie en Afrique parce que la justice des  pays africains n'est pas trop intéressé à faire éclater la vérité dans des affaires où l'Exécutif est impliqué. Si l'on ne
veut pas que la Cpi vienne fouiller son nez dans les affaires africano-africaines, il faut que les Etats africains prennent  leur responsabilité et luttent contre l'impunité. L'Ouganda est troublé de temps en temps par la Lra de Joseph Kony, réfugié en Rdc. Par contre, la Tanzanie, le pays de Julius Nyerere, constitue l'oasis de stabilité dans ce désert de sang et de violence.
 
Cher ami, j'espère que tu ne t'ennuies pas trop avec cette succession de conflit et d'instabilité. Je vais aborder l'une des  parties les plus instables du monde : l'Afrique centrale. Le Burundi fait face actuellement aux rebelles du Fnl. Ce qui est  dangereux dans cette région des Grands Lacs c'est quand un pays se refroidit le reste claque des dents. Les rebelles Mai-mai ont déterré la hache de guerre au moment où Joseph Kabila et une bonne partie de la Rdc demandent le retrait des Casques  bleus. D'une part, ils ont raison. En 2008, les hommes de Laurent Nkunda ont massacré des populations civiles à Rutshuru et à Rwindi sous la barbe des soldats de la Monuc. A quoi sert l'Onu même ? Cette institution internationale qui accorde le  droit de veto à cinq Etats seulement sur plus de 180. Cher ami, le Capitaine Thomas Sankara avait dénoncé cette
discrimination internationale et avait demandé vainement à «Que soit mis fin à ce scandale que constitue le droit de veto.

 

Rien ne justifie ce droit, ni la taille des pays qui le détiennent ni les richesses de ces derniers ».

 

Le Congo voisin sera bientôt déstabilisé dans sa relative tranquillité par l'instabilité en République Démocratique du  Congo. Le Rwanda, où sont toujours visibles les stigmates du génocide de 1994, subit l'instabilité au bord du lac Kivu.

 

J'allais oublier de te dire aussi que les tribunaux populaires, gacaca, n'arrivent pas écouler toutes les affaires liées au  génocide. La Centrafrique est fortement déstabilisée par les conflits du Darfour et les rébellions tchadiennes. Elle  accueille des dizaines de milliers de réfugiés alors qu'elle n'arrive pas à s'occuper de ses citoyens réfugiés au Soudan,  Tchad et au Cameroun. Idriss Déby fait face à une coalition rebelle à l'est du Tchad. Le Cameroun et la Guinée Equatoriale c'est le calme mais leur président refuse de céder leur fauteuil. Le Camérounais Paul Biya est au pouvoir depuis 1982 et  l'Equatoguinéen Téodoro Obiang Nguema est président depuis son putsch du 3 août 1979. Au Gabon, rien a presque changé. Bongo  fils succède à Bongo père. Tu savais bien qu'Albert Bernard Bongo devenu Omar Bongo et plus tard Omar Bongo Odimba est venu au  pouvoir depuis novembre 1967. Décédé en 2009, son fils Ali lui a succédé. L'élection de Bongo fils est toujours contestée  par l'opposition gabonaise. L'île de Sao Tomé continue sa marche tranquille vers une démocratie achevée.

 

L'Afrique australe a en son sein des exemples de démocraties, le Botswana et la Zambie, des pays en voie de  stabilisation  politique comme le Mozambique, l'Angola, le Namibie et le Malawi. Le Zimbabwe, où règne Robert Mugabe depuis 1980, cherche  terriblement la voie de la démocratie. Le Swaziland et le Lesotho, à l'instar des autres pays de l'Afrique australe, sont gravement handicapés par les ravages de la pendémie du Sida. L'Afrique du Sud, malgré l'effervescence du Mondial de foot de  2010, traîne des difficultés dans la lutte contre le Sida, les inégalités sociales, la pauvreté, la xénophobie et les haines  raciales.

 

Ce sont ces quelques lignes sombres, parfois éclaircies par les espoirs, que j'ai voulues partager avec toi. L'Afrique a  besoin d'avancer et sortir de la pauvreté. Ce sera certes difficile mais ce n'est pas impossible. Il faut que l'Afrique  compte sur elle-même avant de penser aux autres comme les Européens qui lui ont mis dans ce pétrin. L'esclavage, le  colonialisme et le néo-colonialisme ce sont les maux qui ont plombé l'élan de l'Afrique. Tu me diras, sûrement, comme le  président français d'origine hongroise que "(...) La colonisation n'est pas responsable de toutes les difficultés actuelles  de l'Afrique. Elle n'est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux. Elle n'est pas responsable des génocides. Elle n'est pas responsable des dictateurs (...)". Ce fils d'émigré, malheureusement, ne connaît rien de l'histoire. Les frontières entre les 54 pays d'Afrique, sources du mal africain, ont été tracées par qui ? Par les  multiples peuples africains ? Non ! Cher ami je vais abréger la lettre parce que ma plume est en train de verser de chaudes  larmes rouges. J'espère te lire sous peu mon cher.

 

A bientôt !

 

PS: J'avais oublié de te parler de la situation des îles de l'Océan indien, ce sont des pays qui font partie du continent  africain. Les Seychelles et l'île Maurice sont sur la bonne voie. Mais à Madagascar et aux îles Comores c'est l'impasse  politique. Sambi le président veut prolonger son règne alors que c'est au tour de Mohéli d'assurer la présidence tournante.

 

Tandis que dans la Grande île, Rajoelina a trompé tout son monde. Cet homme lorsqu'il était persécuté par Ravalomanana, il  avait bénéficié de la sympathie de tout un continent alors que maintenant il est pire que son successeur. Voulant gérer le  pays d'une manière unilatérale, il refuse d'appliquer les accords de sortie de crise de Maputo et d'Addis Abeba. Il mérite  encore de sanctions plus efficaces et plus dures.

 

Cordialement

Papa Moctar SELANE

abeldjassicabral@gmail.com

 

[Ndlr : Pape Moctar SELANE est journaliste politilogue sénégalais et ancien présentateur Télè à Canal Info News. Il dirige actuellement  www.xalimablog.com]