Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Assez  les mascarades électorales en Afrique ! Assez les vraies fausses commissions nationales électorales indépendantes en Afrique !

 

Au moment où la France et l’union européenne portent des réserves sérieuses quant à la crédibilité et la fiabilité des résultats du scrutin du 04 mars au Togo, l’Union Africaine se précipite pour féliciter le candidat du RPT, faure Nganssibe. Alors où est la crédibilité d’une Union Africaine qui valide un scrutin faussé de l’avis de tous les observateurs ? Comme un RPT dont le nombre de député issu des élections de 2007 est inferieur à celui de l’opposition peut se retrouver du jour au lendemain vainqueur d’une élection présidentielles à plus de 60% ? Est il vraisemblable aujourd’hui qu’ un régime sanguinaire, dictatorial comme celui du RPT soit choisi par deux togalais sur trois ? non, c’est vrai que le ridicule ne tue pas, c’est vrai que les bêtes sauvages votent en Afrique mais un peu de forme et d’intelligence dans les tricheries.

 

Il est évident que les CENI ne sont plus une solution pour la transparence des élections. Ce sont des personnes nommées qui sont fortement redevables à ceux qui les ont nommées ou aux plus forts. Vous avez vu que le vice président de la CENI au Togo, pourtant un opposant a changé de bord politique entre le jour du vote et celui de proclamation, des résultats. Il faut conjurer ces CENI et trouver des formules authentiques qui protègent le vote des populations.

Pour ce qui est du Tchad, ce n’est pas un Ngarmadjal NGAMI complexé et usé qui pourra faire l’affaire. Il n’est l’ombre de lui-même et c’est le MPS à travers le bureau Permanent des élections nouvellement installé qui va jouer pleinement et ouvertement le jeu du régime dictatorial du Tchad. D’ailleurs, la phase d’installation des membres des CENI locales a donné des résultats catastrophiques. Ce sont les préfets et les sous prefrets qui ont désigné les représentants des CENI locales à la place des membre de cENI venu de Ndjamena.

 

Trop c’est trop et nous mettons en garde les observateurs internationaux au Tchad pour toute complicité tacite ou explicite dans la énième mascarade électorale que prépare Deby et son mouvement. L’UE qui a investi plusieurs milliards de FCFA dans le processus électoral au Tchad doit veiller à une transparence limpide de ces élections. Sinon, ca serait de surplace, de pertes sèches, de soulèvements sociaux. Que de temps perdus et de regrets !

 

Les tchadiens savent ce qui se passe ailleurs en guinée, au Niger et sauront réclamer au moment venu la vérité de leur vote. Quant à l’union africaine, elle doit continuer dans sa cacophonie en soutenant les dictateurs mais un jour viendra où elle rendra des comptes. Elle se fout de l’image super négative que l’Afrique présente au monde entier : Afrique des guerres, de sida, du paludisme, de corruption, des famines, des exodes rurale et des émigrations.

SHAME ON THEM

 

Daniel hongramngaye


Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr