Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

  1351117 6 7f5c affolement-mouvement-de-panique-lors-d-une           

  Les tchadiens sont-ils prêts à marcher à contre courant de la roue de l’histoire ?

 

L’Afrique bouge à un rythme certes mesuré, mais la progression est inéluctable.

Cinquante ans de déboire, d’humiliation et de misère ont épuisé la patience des africains. La prise de conscience qui se pointe à l’horizon dans le continent est un baromètre pertinent pour tout homme averti. Rien ne sera comme avant.

 

C’est dans ce contexte que Deby s’obstine à croire que le peuple tchadien n’est pas encore mûr et qu’il peut continuer à le tromper en organisant une série d’élections qui, en fait, ne sont que mascarade. En effet, les résultats des législatives qui se sont déroulées le 13 janvier dernier constituent un bon indicateur pour se faire une idée de la suite. Le but recherche par cette opération est de sacrer Deby en tant que président à vie du Tchad et lui offrir une majorité maniable et manipulable au niveau tant national que local.

 

Les trois principaux leaders de l’opposition politique qui se sont retirés de la compétition ont décelé la manœuvre. C’est pourquoi leur décision ne s’est faite pas attendre. Ils ont refusé de cautionner une manigance qui vise à sceller les libertés, la justice sociale, l’égalité de chance des tchadiens ainsi que leur égalité devant la loi. Bref, il s’agit d’une manœuvre qui vise à enterrer la démocratie au Tchad. Le signal donné par les trois leaders est fort. Il mérite d’être compris à sa juste valeur, amplifié et relayé par tous les moyens.

 

A cet effet, une campagne d’explication s’impose. Elle aura pour point de départ les internautes tchadiens qui doivent dans leur démarche cibler les jeunes, les leaders d’opinions, les chefs de parti et toutes les associations de la société civile à savoir les organisations de défense de droit de l’homme, les organisations syndicales, les organisations culturelles, sportives et associatives.

 

La campagne doit demander aux tchadiens de boycotter les prochaines élections présidentielles. Cet acte de boycott doit revêtir un cachet particulier. Il doit s’accompagner d’une suspension totale de tout déplacement et de toute activité sur l’ensemble de l’étendue du territoire national. Pour mieux réussir le coup, tous les ménages tchadiens doivent s’approvisionner la veille des élections en vue d’éliminer tout prétexte au déplacement.

 

La gravité de l’acte que tente de poser Deby est à la hauteur d’une telle réaction. En effet, se décréter président à vie ou arriver à réaliser ce dessein à travers un pseudo plébiscite ça équivaut à ramener le Tchad quarante ans en arrière et du coup afficher avec arrogance le mépris que l’on a du peuple tchadien.

 

Frères et sœurs tchadiens, le défi est de taille et il ne concerne pas seulement un bord par rapport à tel autre ce sont tous les tchadiens qui se trouvent défiés. Votre attachement à la liberté, à la démocratie, à la fierté et surtout au sens de l’honneur est mis à l’épreuve. Vous êtes obligés de réagir. Le Tchad et toutes ses ressources constituent votre patrimoine. Ils ne sont pas la propriété privée de Deby. L’occasion vous est donnée pour l’envoi d’un message fort à ce Monsieur.

 

Nous sommes à un tournant décisif et le verdict de l’histoire ne sera pas tendre.

 

                                                            Fait le 16 avril 2011

                                                       Dr. Ali Gaddaye