Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

jpg_dessin-deby-2.jpgPourquoi restons-nous indifférents face à ce classement de Transparency International ?  Avons-nous perdu le sens du patriotisme ?

 

Alors que faisons-nous pour lutter contre ce fléau qui gangrène nos sociétés?

 

Je vous assure qu'il n'est pas du tout plaisant d'attendre de quelqu'un d'un autre pays, vous approche et vous pose la question suivante : Mr, êtes-vous de quel pays ? La réponse est certes du Tchad. Et il réagit ainsi; hum, et vous demande si vous savez le premier pays le plus corrompu au monde. Si vous lui répondez oui ou non, il vous rappelle ou vous apprend que c'est votre pays. Par défaut, les autres nous considèrent tous des corrompus si vous êtes ou que se soit.   

 

Nous pouvons longtemps nier ou rejeter ce classement mais les réalités sont toutes autres. La corruption est notre quotidien si on le veut ou pas et n'a pas besoin d'expertise pour la déceler. Des pratiques quotidiennes et courantes considérées comme normales chez nous mais sont vues par le monde extérieur comme corruptions.

 

Hormis les pratiques de corruption à haut niveau comme les détournements des deniers publics ou les pots de vin, il ne passe pas un jour dans nos activités quotidiennes de tendre un billet de 1000 cfa ou 2000 cfa à un salarier de l'Etat pour un service rendu.

 

Le "hagal goro" ou pour la bière ( souvent sous forme des crédits Celtel ou Tigo) est la forme la plus répandue au Tchad.

 

Dont voici quelques exemples du quotidien tchadien: 

·    Vous sortez un matin de chez vous et les policiers vous attendent au coin de la rue et vous demandent les pièces de votre engin; voiture, moto ou mobylette. Et que vous en manquez ou ne possédez aucune (ils détestent que vous soyez en règle et trouveront un défaut par tous les moyens). Hélas vous êtes en délit d'infractions et vous négociez pour continuer votre chemin. 

 

·  Vous êtes commerçants et vous avez des marchandises a la douane de N'guelli, a l'aéroport ou partout ailleurs a la frontière. Vous négociez avec les agents de la douane en déclarant moins d'articles; pratiquement la moitie de ce qui devrait être déclaré. 

 

·  Vous vous rendez à la banque pour retirer de l'argent et vous glissez un billet au guichetier ou à la guichetière pour vous permettre de faire un retrait sinon il ou elle vous demandera de revenir demain car il n'a pas d'argent aujourd'hui. 

 

·   Vous partez dans un bureau de l'Etat ou un agent fait des marches pour faire signer un papier ou quelqu'un vous fait une faveur par rapport à quelque chose.

 

·  Vous payez les camions de N'djamena natif pour venir collecter les ordures régulièrement chez vous ou sur votre rue.

·  Vous négociez vos taxes avec les agents municipaux. 

·  Vous donnez un cadeau à un enseignant pour qu'il veille bien sur votre enfant.

·  Vous payez les agents de la STEE pour qu'il ne font pas de la coupure chez vous ou dans votre secteur.  

Toutes ces pratiques qui font parties de notre quotidien, sont les pratiques de la corruption. Donc c'est un phénomène de la société et prend de l'ampleur chaque jour. 

Il faut préconiser des solutions pour sortir de ce marasme que plus tôt de le nier. Réagissons-vite pour effacer cet étiquetage et pour que nous ne soyons pas au premier rang les années avenir afin de soigner l'image de notre cher pays.

 

Chers concitoyens, la lutte ne doit pas être une affaire d'une seule personne ou du gouvernement, nous devons changer nos comportements et réagir à tous les niveaux. 

 

Nos autorités doivent prendre des mesures adéquates pour sensibiliser la population car la corruption entraîne un manque considérable à gagner pour l'économie de notre pays.

 

Si nous rappelons bien, par le passé les pays qui étaient classés premiers au rang des plus corrompus ont mené des luttes sans merci contre la corruption et aujourd’hui ne sont plus de ce rang.

 

Car rien n'est impossible et le but de Transparency International n'est pas de nous saboter ou discréditer sur le plan international mais plus tôt de nous encourager à conjuguer nos efforts pour lutter la corruption. 

 

Nous pouvons les mesures suivantes pour lutter contre la corruption:

- Augmenter les salaires des fonctionnaires; fixer le salaire minimum à 100 000 cfa

- Lutter contre la cherté de la vie. 

- Etablir une ligne téléphonique disponible 24/24 pour dénoncer tout acte de corruption 

 


Par Mahamat, 

mhtseid@gmail.com