Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L'idée préconçue que le Tchadien lambda du sud se fait de son compatriote nordiste est loin d'évoluer avec le temps. Cette idée, aussi simple que caricaturale se résume ainsi : "le nordiste est un homme dont il faut se méfier. Il est brutal. Il cache toujours un couteau sous son boubou, prêt à poignarder. Il ne cherche pas à comprendre. Les nordistes envahissent le sud. Ils veulent islamiser tout le sud..."
Beaucoup de sudistes demeurent à jamais convaincus qu'il faut procéder à la partition du Tchad avec les nordistes au nord et les sudistes au sud. Pendant longtemps et c'est peut-être toujours le cas, le fédéralisme proné par Yorongar signifie sécession dans la tête du sudiste lambda. De nos jours, certains villages du sud ont fermé la porte aux nordistes qui tentent de s'y installer pour faire du commerce. Les autochtones ne vont jamais rien acheter avec eux. Faute de clientèle, les nouveaux arrivants musulmans du nord sont contraints de rebrousser chemin.
 
Et pourtant, les nordistes démontrent quotidiennement qu'ils sont tolérants vis-à-vis du sudiste. A titre d'exemples, on peut citer les faits suivants :
 
- il est courant de voir un nordiste, au volant de sa voiture, en train d'écouter Saint-Mbété Bao, qui chante dans un ngambaye pittoresque. L'inverse n'existe presque pas : un sudiste n'écoutera jamais, au volant de sa voiture, de la musique produite par un nordiste.
 
- Dans les affaires judiciaires, le nordiste ne se gêne pas pour venir prendre un avocat sudiste pour défendre ses intérêts. A l'inverse, il est extrêmement rare de voir un sudiste aller recruter un avocat nordiste pour sa défense.
 
- Dans le domaine médical, c'est la même constatation : le nordiste ne se gêne pas pour se rendre dans une clinique tenue par un sudiste afin de recevoir des soins appropriés. L'inverse est rare : le sudiste n'ira pas chez le médecin privé nordiste même si c'est le seul spécialiste du coin.
 
- Cas des répétiteurs : les nordistes font couramment appel aux sudistes pour encadrer leurs enfants afin de mieux les préparer aux différents examens (BEPC ou BAC). Le cas inverse relève d'une utopie. On ne verra jamais un sudiste aller recruter un nordiste comme répétiteur pour ses enfants.
 
- La configuration de notre capitale N'Djaména est parlante : il y a les quartiers nordistes et les quartiers sudistes.  Le nordiste ne se gênera pas pour venir s'installer dans un quartier sudiste. Avoir des voisins sudistes n'est pas un problème pour lui. Inversement, ce serait chercher une aiguille dans une meule de foin, que de chercher un sudiste à la rue 40 par exemple. Ah non ! Là-bas, il n'y a que des doums !
 
On peut multiplier les exemples à volonté. Mais dans tous les cas, une constatation s'impose : devant un problème, le nordiste cherche l'efficacité dans la résolution. Il n'hésite pas à aller vers le sudiste s'il le faut. Le sudiste lui, tient compte de l'efficacité mais aussi et surtout de l'origine : il est hors de question de contacter un médecin, ou un avocat nordiste quelle que soit sa compétence. Pas de nordiste dans les affaires du sudiste.
 
Il m'est cependant difficile de trouver les origines réelles de cette méfiance du sudiste vis-à-vis du nordiste. Et les exactions sous Habré puis Déby, ne font qu'apporter de l'eau au moulin. En matière d'exactions ou de vol à main armée, on a déjà vu des sudistes se déguiser en nordiste. Un exemple frappant : en 1992, en plein quartier Moursal, deux personnes enturbannées, portant des tenues militaires et parlant l'arabe tchadien ont braqué deux femmes en moto. La conductrice était brave : elle a réussi à maîtriser le braqueur en lui arrachant son arme. Le deuxième braqueur qui n'avait pas d'arme, a détalé et s'est évaporé dans le quartier. Le premier, pauvre malheureux a été totalement maîtrisé par les deux femmes, qui ont lancé un appel au secours. Les habitants du quartier sont sortis avec des batons et des pierres. Ils ont lynché le braqueur. Quand on a enlevé son turban, l'homme était... Sara, avec de gros balafres sur le visage. Ce jour-là, les Nordiste ont bien ri sous cape.
 
Les nordistes sont présentés par les sudistes comme des gens qui aiment la guerre. On n'hésite pas à citer les manipulations politiques d'Hissein Habré en 1978-79. HH était un homme politique. Il voulait être président du Tchad. Il a malheureusement joué avec le feu, en utilisant la carte Nord-sud. La réalité est tout autre. En 1979, en pleine guerre civile, certains Sultans du Nord ont protégé des sudistes vivant dans leur circonscription. On confond souvent ce que font les manipulateurs politiques du nord avec tous les ressortissants du nord. Les nordistes sont les premiers à souhaiter un retour définitif de la paix car, ils sont les plus grands perdants dans les guerres successives du Tchad, puisque beaucoup sont commerçants. Et un commerçant souhaite la paix pour faire prospérer ses affaires. Les pertes en chiffres d'affaires sont immenses chez les nordistes à chaque guerre. Le cas le plus récent est l'attaque rebelle de février 2008. Le marché central a été pillé, et incendié avec des pertes énormes chez les commerçants, qui sont nordistes pour la plupart.
 
En étudiant la situation de près, je tombe sur la conclusion suivante : les nordistes sont plus tolérants que les sudistes. Quand on parle de réconciliation nationale, les nordistes sont plus prêts et plus prompts que les sudistes. Les intégristes se trouvent bien au sud. Douloureuse constatation.
 
BELEMGOTO Macaoura