Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

carte-bio.jpg

 

Par devoir patriotique, nous allons faire une révélation de taille. Dans ce pays, ils nous prennent pour des vulgaires moutons et nous font avaler toutes les pilules chaque jour que Dieu fait.

J’espère  que vous avez entendu parler de ces fameuses cartes biométriques pour les postulants au baccalauréat à moins d’être terré e dans un bunker antinucléaire. Le précieux sésame pour pouvoir composer le jour J n’est pas en réalité biométrique et nous allons le démontrer techniquement. Mettons tout d’abord les choses sur les i.

Il y’a trois(3) sortes de biométrie :

La biométrie morphologique concerne les empreintes digitales, la reconnaissance faciale et la forme de la main. Cette biométrie nous intéressera dans la suite de cet article.

La biométrie comportementale :la signature d’une personne, sa voix…..

Et la biométrie biologique qui consiste à analyser l’urine, la salive, l’ADN……mais cette solution est couteuse et elle est orientée au domaine médical et de la recherche.

Avant de parler de biométrie il faut d’abord remplir certains critères entre autres respecter la norme Américaine 1000 STD 810 G et implémenter le système AFIS (Automated  Fingerprint Information System) ou système automatique d’identification des empreintes digitales qui est une condition sine qua none pour tout système biométrique qui se veut respectueux.

Il y’a deux sortes de système AFIS

1)      les AFIS policiers (utilisés notamment par le FBI et la CIA) servent à :

stocker dans une base de données les empreintes digitales prises sur un lieu de crime, de banditisme ou encore lors de l’arrestation d’un suspect pour créer une fiche d’empreintes en capturant les deux (2) index ou les dix(10) doigts pour être complet afin de confronter entre elles le empreintes récupérées par des algorithmes intelligents pour obtenir un résultat fiable.

2)      les AFIS civils sont  utilisés pour les documents numeriques.les AFIS civils  ont aussi une base de données et comprennent aussi des algorithmes de comparaison. Normalement le système de l’office du bac devrait être dans cette catégorie.

L’AFIS est composé de trois (3) niveaux : le Workflow,la, la base de données(qui stocke les données des empreintes digitales) et le MATCHER qui compare les empreintes digitales stockées dans la base de données sous une forme encodée grâce à des procédées algorithmiques.

Revenons aux cartes de l’ONECS. Lors de notre investigation auprès des candidats, ils sont tous unanimes que les empreintes digitales n’ont pas été capturées, les photos sur leurs cartes sont de mauvaise résolution et ne respectent pas la  norme  fixée  par l’OACI (organisation de l’aviation civile internationale) qui est ISO/IEC 19794-5.certaines filles se retrouvent avec les photos de garçons sur leurs cartes et vice versa.les noms sont aussi échangés. Aucune personnalisation électrique n’est visible sur les cartes or la lamination minimale est de 210 °C, les écritures sur les cartes sont floues ce qui prouve à suffisance que les têtes d’écriture de leurs imprimantes et les encres utilisées sont de médiocre qualité. mais quel est donc ce système biométrique qui échange les photos et les données démographiques (nom, prénom, lieu de naissance…)  après comparaison 1 :1 et 1 : N? Pourtant en  système AFIS la probabilité pour que les empreintes digitales de  deux(2) personnes différentes correspondent est UNE sur 64 milliards d’individus mais en 2013 l’humanité ne compte que 7 milliards de personnes. Dans  un système comme celui de l’ONECS il n’y a aucun mécanisme pour lutter contre   la fraude et l’usurpation d’identité, il suffit à un candidat de changer seulement son nom pour avoir autant des cartes qu’il voudra. Sous quel format  ont-ils  récupéré les empreintes  digitales? ISO grayscale image ? BMP ? ANSI/NIST ITL-12000-WSQ ?il n’y a pas 36 solutions. Malheureusement ils n’implémentent aucun de ces formats. En biométrie il faut aussi récupérer les signatures des candidats avec des capteurs de signature comme PAD digital.les signatures seront mises  au format numérique en respectant la taille conforme à la norme ISO 19794 c’est un moyen de lutter contre la fraude et l’usurpation d’identité mais la aussi nos amis de l’ONECS ne voient que du feu. L’ONECS distribue ses cartes (biométriques) comme des petits pains or en biométrie il y’a un module très important appelé DELIVERY MANAGER malheureusement ils ne le connaissent pas aussi.il y’a aussi un module nommé  QUALITY CONTROL pour refaire les cartes défectueuses mais nos amis s’en moquent.

Intéressons nous au budget pharaonique  alloué par l’Etat pour la confection de ces cartes.les gens parlent des milliards mais le chiffre exacte reste un mystere.ils soutirent aussi 5000 F à chaque candidat, mathématiquement ca fait la bagatelle de 350.000.000 de FCFA pour 70.000 candidats.

Entre nous, pour implémenter un système de badges comme celui de l’ONECS  on ne dépensera pas plus de 50 millions.ces  fameuses cartes biométriques ne sont ni plus ni moins que les cartes scolaires classiques.les faits sont réels, c’est une arnaque en bande organisée.les autorités compétentes sont plus que jamais saisies pour appliquer les lois en vigueur afin de rendre justice au peuple Tchadien.

Il est de notre devoir de dénoncer ces pratiques maffieuses qui ne font que régresser le pays de Toumai et nous défions quiconque de nous prouver le contraire.

Ainsi va le Tchad.

 

Nous sommes de la Génération Y et la duperie ne passera pas.

 

Abdoulaye Djeroua

Programmeur Informatique

Expert en Biométrie

berkemfils@yahoo.fr

N’djamena, Republique du Tchad.