Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : Les partis politiques divisés sur la date de la tenue des élections communales

 

N'DJAMENA (Xinhua) - Réunis lundi matin au palais présidentiel, les leaders des partis politiques ne se sont entendus sur la date de la tenue des élections communales

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a présenté un nouveau chronogramme qui fixe la date du scrutin communal au 13 novembre 2011, au lieu du 25 juin, soit deux mois après le scrutin présidenti

el du 25 avril selon le chronogramme initial. Pour justifier ce report, le président de la CENI, Yaya Mahamat Liguita, a évoqué, entre autres raisons, la saison des pluies qui a déjà commencé et qui risque de perturber les opérations électorales.

"Repousser les élections locales de plus d'un mois est inacceptable", a déclaré le chef de l'Etat, Idriss Déby Itno,  qui présidait la rencontre qui a réuni les chefs des partis politiques, les membres du gouvernement, les membres de la CENI et du BPE (le Bureau Permanent des Elections, un organe technique chargé d'aider la CENI dans l'organisation des élections). Il a rappelé que les communales font partie d'un processus électoral (comprenant les législatives et les présidentielles) qu'il faut terminer au plus vite.

Deux camps se sont dégagés lors de la discussion. D'une part, des partis tels le Mouvement Patriotique du Salut (MPS, au pouvoir depuis 1990) et son allié le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP, de l'ancien président de la République, Lol Mahamat Choua) ont milité pour la tenue des élections communales le 25 juin, comme prévu initialement.

D'autre part, l'Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR du leader de l'opposant Saleh Kebzabo) et l'Alliance Socialiste pour le Renouveau Intégral (ASRI de Me Nadji Madou, candidat à la dernière présidentielle) ont réclamé le report des scrutins régionaux "pour donner la chance aux autres partis qui ne sont pas prêts".