Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

abakarassileck.jpg

Abakar Assileck, membre de l'opposition tchadienne.

On opprime les peuples et blesser son amour-propre ; quand un corps est atteint il se désagrège.  Oui nous réitérons notre appel de « Deby doit partir » et ce t’appel est adressé aux protecteurs du tyran Deby, ceux là qui pérennisent les souffrances du peuple tchadien et celui de la Centre-Afrique.  Ceux là qui ont armé Deby et qui l’arme encore à  massacrant son peuple. Et allumer le feu un peu partout en Afrique. A quoi ils s’attendaient ses parrains en l’équipant des armes et en  formant ses hommes ?

 Une armée avec un élan clanique et une idéologie mercantiliste, qui a semé la désolation  y’a quelques années au : Togo, RDC, Congo, RCA. Et tout recensement au Nigeria avec son ami le gouverneur de Maiduguri un certain SAS. Deby,  a armé le bokoharam   et ainsi créer un conflit confessionnel sanglant dans ce pays paisible. ‘’Les dommages collatéraux ‘’ les tchadiens vivants dans ce pays ont été invectivés, stigmatisés, ciblés et pourchassés, tués, pillés, violés et persécutés. Beaucoup ont regagné le bercail démunis et n’avoir aucune assistance des autorités de N’Djamena.

       En Libye ou presque toute la communauté internationale exige le départ de Gadhafi et soutien le combat d’un peuple qui subit une implacable dictature de 40 ans.  

Le bob Denard tchadien Deby  envoi son armée mercantiliste comme il en a l’habitude de le faire ; de tuer des libyens dans leur propre pays.

 Parce qu’ils (libyens) ont simplement dit, on en a marre d’une  injuste sociale, d’un pouvoir dictatorial et monarchique et ont demandé la liberté et la justice sociale. Des vocabulaires que Deby ignore et veux sauver son parrain et assurer son pouvoir acquis par les armes et conserver par celles-ci. Le monde est conscient de l’incrédibilité des élections organisées depuis toujours au Tchad, toutes  étaient préfabriquées dans des officines.  Ces officines abusent de la société civile et façonnent certains en créant des bureaux de soutien (220) en les orientant à leur guise, de jouer le jeu et accepter ces mascarades  électorales.

En revenant sur la Libye  nous pouvons dire  ‘’les dommages collatéraux’’ les tchadiens ont subi dans les deux camps, stigmatisation, invective, persécution, beaucoup ont quitté la Libye sans rien, après des décennies de labeur. Piégés au niveau des frontières sans qu’ils puissent être secourus par les autorités compétentes. Et pour ceux qui ont pu regagner le bercail n’ont reçu aucun soutien des autorités de N’Djamena. Il est à noter aussi le rôle qu’a joué l’ambassadeur du Tchad à Tripoli Mr Daoussa DEBY frère du président dans l’enrôlement des tchadiens pour le service de Gadhafi.

            En Centre-Afrique, tout dernièrement des concitoyens  vivants  dans ce pays depuis des décennies en paix et bon entente avec les frères  centrafricains, viennent de payer cash des ‘’dommages collatéraux’’   du systéme hégémonique de Deby.

Nous dénonçons ces actes d’exaction, cette stigmatisation et cette invective contre nos concitoyens vivants sur le sol centrafricain. Et nous la condamnons avec la plus grande fermeté. Nous mettons Mr Bozizé face à ses responsabilités, car il est l’autre face de la pièce de Deby.

Et nous appelons nos amis centrafricain à la retenu  et à user de leur pouvoir pour apaiser ce climat délétère et protéger les tchadiens  qui sont chez eux. Car nous menons le même combat, Deby c’est Bozizé et Bozizé c’est Deby.

Personne ne peut accepter l’annexion de son pays par une force étrangère et nous sommes bien placés de le dire. Oui depuis que Deby a installé Bozizé au pouvoir ses hommes se croyaient sur un terrain conquis, oui ces hommes qui  protégent  Bozizé sont des tchadiens et ceux là se prennent pour des «libérateurs » et abusent de leur pouvoir en commettant des exactions. Et cela a crée un sentiment anti-tchadien dans ce pays frère. Nous disons à nos frères centrafricains  que nous condamnons ces actes barbares causés chaque  jour par ces égarés. Nous rendons condoléances aux disparus et nous compatissons vos douleurs.

Et nous demandons de faire la part des choses et de situer les responsabilités.

Pour votre information nous avons connus cette annexion de temps moderne. Deby en se prenant pour libérateur a drainé avec lui des mercenaires darfouris  qui ont semé la terreur au Tchad en cette période de 1990. Ces mercenaires ont pillé, tué, méprisé et ceci a crée une frustration et de haine envers ce groupe, mais tous ne sont pas coupables. Parmi eux beaucoup pullulent encore dans l’administration tchadienne et le moment viendra où ils seront jugés pour les actes commis.

 

  Donc, nous combattons le même mal cher frère centrafricain, alors donnons nous la main pour en finir avec ces régimes  qui ne sont pas des régimes issus de la volonté populaire.

Chers compatriotes notre faiblesse réside dans notre indifférence et notre fatalité, n’est-il pas temps de réagir ensemble pour raccourcir la souffrance de notre peuple et celle de nos voisins ?

Les valets de Deby ont perdu le sens de la morale et  de la mesure, avec un esprit d’analyse défectueux, si non  comment nier le fait que le Tchad est dernier de peloton. L’analyse de la prestation d’un gouvernement se fait à partir des chiffres. Ce que le FMI et ses organes ont donné et des pourcentages relatifs à la pauvreté, à l’enseignement à la corruption. Bref, à l’état du peuple tout entier et cette mascarade d’élection que Deby vient de gagner.

Deby prends le pouvoir par les armes, le garde par les armes  et refuses de partir par les urnes que faire? 

Le peuple vaincra.

Vive le Tchad.

Abakar ASSILECK HALATA