Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

debyyyy
Depuis la derniere élection présidentielle et depuis le pacte de paix avec le Soudan et son corollaire de disparition des groupes rebelles, le président Deby a commis de nombreuses fautes politiques.
D'abord Deby a voulu humilier les résidus de rébellion qui ont regagné la légalité lors de sa villégiature à Moussoro. C'est une erreur monumentale de libérer sans revenu plus de 30.000 hommes, après les avoir inciter à la violence et au défi, avec un comportement indigne d'un Chef ou d'un Président. Une attitude de dédain et de défiance.
Ensuite, lors de la formation de son gouvernement, Deby s'entoure des jeunes ministres sans compétences ni expérience. Il tourna le dos à tous ses anciens collaborateurs, sans raison. Les uns ont
été envoyés dans les bagnes. D'autres ont été terrorisés sans raison.
Ensuite encore, Deby a voulu museler l'UST ou l'intimider. Quand ses conseillers et autres visiteurs du palais ont voulu le raisonner, c'est une réaction inattendue de sa part. Deby hérisse les poils et se comporte comme un fauve. Beaucoup l'ont aperçu comme un homme atteint de la paranoïa, qui n'ecoute personne mais qui aime entendre des louanges dédiées à sa personne.
Enfin le président Deby est devenu complètement mégalomane. Ses ministres se confondent dans des discours débordants de culte de personnalité en son égard. Tout est occasion pour étaler des éloges en son égard. Personne ne lui dit la vérité. Tout son entourage ment pour garder sa proximité avec lui. Cela rappelle les signes de fin de règne de Mobutu à qui ses proches édulcorent une fausse réalité de son règne. Par exemple les chefs militaires de
Mobutu ont subtilisé tous les moteurs de MB et autres chars pour placer sur des bateaux privés pour les fraudes. Lorsque la rébellion de Kabila commence à progresser, tous les blindés étaient sans moteurs. L'on connait la suite des événements au Zaïre d'antan.
Actuellement, les ex-rebelles humiliés à Moussoro entretiennent une insécurité généralisée dans tout le pays: braquage, hold-up, coupeur-de-route etc...
L'UST ne recule pas devant les intimidations et la crise sociale perdure.
Le mensonge de jeunes ministres parvenus perdure aussi. Ces jeunes promus à la tête de départements savent mentir et endormir le PR qui se plait dans les louanges. Personne ne pipe un mot de vérité. Tout est louange et griottisme, pourvu que exister au gouvernement soit long.
La situation semble échapper petit à petit à Deby qui n'ecoute personne.
Est-ce le début de la fin d'un règne?
Les mois ou semaines futurs nous diront davantage.

Machiavel Mornadji