Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Deux sénateurs français reviennent d'une mission au Qatar, pour le compte de l'Assemblée parlementaire de l'Otan, à laquelle ils doivent remettre un rapport. Daniel REINER, sénateur socialiste, et son collègue UMP, Xavier PINTAT n'ont d'ailleurs pas été déçus du voyage...

Le 20 février, Daniel REINER a été interrogé par les membres de la commission des Affaires étrangères du Sénat, dont il est vice-président. Ces élus, bien curieux, voulaient connaître son avis sur les relations de l'émirat du Qatar avec certains mouvements islamistes, notamment ceux du Nord-Mali. Et voici ce qu'il leur a répondu. A déguster lentement :

« Nous avons interrogé les représentants du Qatar (...), et tous nos interlocuteurs ont démenti l'idée que leur pays financerait des mouvements terroristes (...). En revanche, ils ont admis que, parmi les très nombreuses organisations non gouvernementales qataries qui recueillent des dons, certaines d'entre elles viennent en aide aux populations musulmanes. Y compris dans les zones contrôlées par des mouvements islamistes, comme c'était par exemple le cas du nord du Mali (avant l'intervention française). »

Et les mêmes « représentants » du Qatar d'ajouter : « Il est possible qu'une partie de cette aide destinée aux populations civiles ait été détournée (sic) par ces mouvements terroristes. Il faut savoir que les habitants [du Qatar] sont très pieux et qu'ils considèrent comme leur devoir d'aider les populations musulmanes touchées par la pauvreté. »

Cet aveu ne peut qu'amuser les lecteurs du « Canard », qui, depuis le 28 mars 2012, ont pu lire une dizaine d'articles sur l'aide financière apportée par ce riche émirat aux « pauvres » groupes djihadistes du Mali et de la Syrie. 

Et les interlocuteurs rencontrés à Doha par les deux sénateurs français en mission proclament aujourd'hui l'innocence de leur souverain, le très démocrate émir Al-Thani. Incapable de savoir ce que ses généreux sujets et ses pieuses ONG fricotent avec des islamistes armés.

Claude Angeli – « Le Canard enchaîné » - mercredi 27 février 2013 - page 3