Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Oui aujourd’hui malgré l’avènement de la démocratie en Afrique, c’est la misère. En effet, après les conférences nationales, c’est le retour au clanisme, au tribalisme, à la confiscation du pouvoir, au pilage de l’économie.

Le contenu de la démocratie change selon la position politique des acteurs politiques. On observe un déphasage entre la théorie et la pratique. Tout cela a pour conséquence de plonger nos populations dans une nuit sans précédent d’où il leur sera très difficile de s’en sortir. Dans nos pays, le mauvais exemple vient des dirigeants. Les dirigeants n’ont pas une idée nette de leur mission. Si ce n’est s’enrichir de façon théâtrale, distribuer les dividendes de l’effort du peuple aux membres d’un cercle des copains, à des bénis oui oui. L’Afrique vit une dramatisation constante.

Elle a été purement et simplement ruinée par ses propres dirigeants. L’économie est sinistrée. Nos dirigeants ont mis en place des politiques économiques de prestige, superflues ; des programme de développement audacieux mais irréalistes.

Les emprunts n’ont servir qu’à favoriser la consommation des produits importés au lieu de réaliser des instruments de production capables de rembourser la dette. L’Afrique est dépouillée de son symbolisme, de sa métaphysique naturelle.

 

MALLOUM K.GONI