Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Depuis ces cinq dernières années, le mal dont souffre le secteur diplomatique tchadien a atteint des proportions alarmantes. Les témoignages des tchadiens et des professionnels de la diplomatie tchadienne sont révélateurs de la profondeur du mal qui ronge ce secteur très sensible. Une réorientation de la façon dont elle est conduite devient impératif.

 

L’état des lieux des ambassades du Tchad en Europe et de la façon dont elles sont dirigées, particulièrement les ambassades du Tchad en Belgique, en Suisse et en Allemagne montre bien la régression notoire que la diplomatie tchadienne connait actuellement. Quelques exemples parmi tant d’autres résument bien cette situation. Personnalisation et privatisation de la structure publique diplomatique, des relations exécrables des ambassadeurs avec leurs compatriotes censés les représenter, une grande faiblesse perceptible dans la défense des intérêts du pays, le manque d’amour patriotique, l’absence des initiatives novatrices pour mieux accompagner le Tchad dans sa politique de développement, le manque d’éthique professionnelle, l’absence de nos illustres ambassadeurs dans des grands débats et négociations internationauxen terme des contributions actives et de bénéfices que le Tchad peut engranger, et ce malgré la présence de nos représentations diplomatiques.

 

Ces quelques exemples traduisent pour beaucoup de tchadiens et des observateurs avertis de la scène politique tchadienne, les faiblesses structurelles de la gouvernance du Tchad transposée simplement sur la scène européenne et internationale. Or, les représentations diplomatiques devraient être des références dans le recadrage de la gouvernance du pays à l’image de celles évoluant en Amérique du Nord ou en Asie. En comparaison  à certains pays de la même dimension qui défendent vigoureusement leurs intérêts sur la scène internationale tels que : le Burkina-Faso, le Niger, le Cameroun , le Gabon, la Côte d’Ivoire etc,  le Tchad peut mieux faire. Plus que jamais, le Tchad  a besoin de refonder sa diplomatie sur de nouvelles bases en se démarquant des schémas préétablis et surtout en s’éloignant  des marchands d’illusions qui gravitent autour de l’appareil diplomatique tchadien et qui déshonorent le Tchad. 

 

Le Collectif considère que les  talents tchadiens  qui s’expriment raisonnablement dans divers domaines aussi bien politique, économique, artistique que diplomatique constituent un capital important que le Tchad doit exploiter.  Le Collectif estime que  l’originalité d’une démarche politique ou le simple talent des hommes peuvent donner grande audience à un pays et sa véritable place dans le concert des nations.

 

Pour en découdre avec cette logique contre productive,  le Collectif fait observer qu’il est fondamental que les responsables au plus haut sommet de l’Etat se posent les vraies questions et apportent des réponse adéquates et réalistes. Il ne faudrait pas que certains de nos ambassadeurs enferment le Tchad dans une logique politicienne, émotionnelle et personnelle en essayant de minimiser l’ampleur de la situation, en utilisant des subterfuges et des vocabulaires peu recommandés vis-à-vis de ceux et celles qui apportent des contributions constructives pour le Tchad. Il faut donc sortir de ce schéma diplomatique pour aller véritablement vers des actions concrètes qui changent positivement la vie des tchadiens en y intégrant des compétences nécessaires dans les ambassades tchadiennes. Il est évident que des telles compétences peuvent apporter leurs connaissances spécifiques pour le changement de l’image de marque de notre pays et pour une médiatisation positive des efforts du Tchad pour son développement et ses prises des positions dans les débats entres les Etats-parties et les institutions multilatérales. L’élément déterminant passe par l’utilisation rationnelle et efficiente de chaque acteur dans les postes ou il pourra mieux servir le pays. L’évidence est que le Tchad doit se doter des moyens nécessaires et un personnel qualifié pour asseoir une diplomatie ambitieuse, ouverte et active au service de développement du Tchad.

 

Le Collectif de diplomates tchadiens