Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

COMITE D’INITIATIVE POUR UNE MOBILISATION  ALTERNATIVE ET  CITOYENNE

 

 

 

 


LEPRESIDENT MACKY SALL ET LES ASSISES 

L’alternance intervenue en2012 au Sénégal, comme la plupart des tournants historiques, installe une situation de recomposition et de repositionnement des forces sociales. Elle facilite, en même temps, Les compromissions et les opportunismes politiques. C’est pourquoi, le CIMAC tient à réitérer son engagement à défendre les thèses essentielles et la charte de gouvernance démocratique des Assises nationales.

De toute évidence, ni les menaces ni les intimidations de l’ancien régime n’ont su distraire le CIMAC de sa participation aux Assises, car le processus de celles-ci correspond à la conception affirmée dans sa déclaration du 24 août  2008 : « le CIMAC prendra part aux Assises nationales pour : écouter et comprendre les autres ; participer et défendre ses opinions ; contribuer à l’élaboration des convergences positives et fortes. »

Ainsi, après avoir contribué à la mesure de ses forces, le CIMAC veut assumer les consensus établis par les Assises.

En conséquence, le CIMAC dénonce les prétextes, les subterfuges et les actes de reniements et de trahison des thèses et de la charte de gouvernance démocratique des Assises.

Celles – ci sont, pourtant, très claires :

-         Le chef de l’Etat ne peut pas être chef de parti politique (ou de coalition).

-         Le parlement est monocaméral (Pas de sénat).

-         Les ministres signataires de la charte sont liés par la déclaration de patrimoine.

-         Les nominations aux fonctions administratives doivent être fondées sur la compétence et l’éthique.

Il faut préciser que c’est le Président MackySall qui a sollicité la rencontre du Comité National de Pilotage des Assises et qui s’est engagé à appliquer les thèses et la charte de gouvernance démocratique ainsi qu’à promouvoir une nouvelle constitution.

·        POUR LE RESPECT DE LA PAROLE DONNEE

·        A BAS LE RENIEMENT

·        A BAS LA TRAHISON

                                                                             Le bureau exécutif du CIMAC

                                          Dakar, le 15 août  2012